2ème forum sur l’initiative Ceinture et Route de la Soie

2ème forum sur l’initiative Ceinture et Route de la Soie

Mohcine Jazouli, Ministre Délégué chargé de la Coopération Africaine a pris part le 25 avril 2019 à Pékin, au 2ème forum sur l’initiative Ceinture et Route de la Soie.

Ce Forum a connu la participation de nombreux hauts responsables chinois ainsi que de Ministres africains, asiatiques, du Moyen Orient et d’Amérique Latine. Les présidents et directeurs des plus grandes zones économiques et industrielles du monde étaient également présents. Les intervenants ont loué la qualité des relations économiques entre leurs pays respectifs et la Chine, notamment au niveau des investissements opérés et de l’augmentation du volume des échanges.

→ Lire aussi : Le Maroc peut jouer un rôle unique dans l’Initiative “la Ceinture et la Route”

Lors de sa déclaration, M. Jazouli a salué l’initiative de la Nouvelle Route de la Soie qui va sans équivoque contribuer au développement socio-économique inclusif de millions de personnes dans le monde. Abordant la thématique de la promotion des zones de coopération économiques et commerciales, il a mis en exergue la stratégie globale des zones franches développées par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste.

A titre d’exemple, M. Jazouli a cité le Port de Tanger Med qui s’est imposé, en à peine 8 ans, comme le 1er port africain sur l’activité conteneur, dont la valeur globale traitée en 2018 s’élève à 33 milliards USD. Cette plateforme régionale de compétitivité industrielle a permis l’émergence de pôles d’excellence dans divers domaines, comme en témoigne, pour le secteur automobile, l’installation de Renault Tanger Med pour un investissement global de 1,5 milliard de dollars avec une production de plus de 400.000 véhicules par an.

Dans ce cadre, la mise en place de partenariats tripartites innovants est essentielle. C’est à ce titre que le projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech représentera un trait d’union entre la Chine et l’Afrique. Il devrait permettre à terme la création de 100.000 nouveaux emplois et l’installation d’entreprises chinoises de renom opérant dans différents secteurs ouvrant des opportunités sur un marché africain de plus de 1.2 milliards de consommateurs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :