ban600
credit agricol

Aérien : le Maroc veut faire de Rabat-Salé un hub régional

Aérien : le Maroc veut faire de Rabat-Salé un hub régional

Le Maroc veut faire de l'aéroport de Rabat-Salé un hub régional pour répondre à la hausse du trafic aérien dans la zone en plein essor économique autour de la capitale marocaine, indique jeudi le site d’information français «Le Point Afrique».

Et c'est avec le concours de la Banque africaine de développement (BAD) que l'aéroport de Rabat-Salé entend se transformer et devenir un pôle économique d'envergure, souligne la même source dans un article sous le titre '’Aérien - Maroc : faire de Rabat-Salé un hub régional’’.

En effet, la BAD vient de valider le versement d'une enveloppe de 75 millions d'euros destinée à l'extension et à la modernisation de cet aéroport. Le prêt a été approuvé le 5 novembre par le conseil d'administration de l'institution, en session à Abidjan.

→ Lire aussi : Rabat: entretiens maroco-russes sur la coopération dans le tourisme et le transport aérien

La somme promise par la BAD permettra de répondre à la hausse du trafic aérien pour une zone en plein essor économique autour de la capitale marocaine, mais aussi aux besoins logistiques grandissants des opérateurs économiques du pays, souligne le site d’information.

Et de relever que "ces besoins sont de taille" : Depuis 2013, Rabat-Salé ne cesse de voir son trafic grandir. De 485.713 passagers il y a cinq ans, l'aéroport en a enregistré presque le double en 2017, à savoir 923.576.

Les nouveaux aménagements contribueront donc au redimensionnement à plus grande échelle des infrastructures et des équipements. Le but : « assurer un service de qualité, conforme aux standards internationaux, et permettre au pays de faire face à un trafic aérien en croissance moyenne de 6 % par an », souligne Le Point Afrique.

"Si l'extension de l'aéroport – qui verra ainsi ses capacités fret et passagers quadruplées – sera bénéfique pour les affaires du royaume, elle le sera également pour l'emploi de sa population, car le projet prévoit la création de 1.700 emplois directs. Une main-d'œuvre indispensable pour mener à bien son développement, et pour faire face à la hausse du trafic aéroportuaire dans la région", affirme le site d’information français.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :