Afghanistan : Interdiction des motos à Kaboul pour lutter contre la criminalité

motos

Le gouvernement afghan a annoncé, mardi, l’interdiction à partir de mercredi de la circulation des motos et scooters à Kaboul afin de lutter contre la criminalité et les attaques talibanes, suite à une série d’agressions commises par des hommes armés sur des deux-roues.

La majorité des crimes dans cette ville, dont les assassinats ciblés, sont effectués à moto (…) Nous avons donc décidé d’interdire l’utilisation des motos dans la ville de Kaboul et ses districts“, a expliqué un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian.

Les talibans ont augmenté leurs attaques ciblées contre des responsables du gouvernement. Deux gardes du corps du président afghan Ashraf Ghani ont été récemment tués par balles lors de deux incidents commis par “des hommes armés sur des motos” à Kaboul, a-t-il précisé, estimant que “cela a amélioré la sécurité dans d’autres provinces, et cela améliorera aussi la sécurité à Kaboul“.

Des mesures similaires ont été mises en place dans d’autres parties du pays, mais il s’agit d’une première dans la capitale, tandis que les livreurs de nourriture, très sollicités en raison des mesures de confinement liées au nouveau coronavirus, ne sont toutefois pas concernés par cette interdiction.

Alors que la police est débordée par les combats avec les talibans, l’extrême pauvreté et le manque d’emplois, associés à une grande disponibilité des armes, ont fait exploser la délinquance et la criminalité dans Kaboul.


Motos et scooters sont populaires dans la capitale notamment en raison des embouteillages, un problème que l’interdiction des deux-roues risque d’amplifier.