Algérie: l’ancienne ministre de la Culture placée en détention provisoire

détention provisoire
détention provisoire

L’ancienne ministre algérienne de la Culture, Khalida Toumi, a été placée, lundi, en détention provisoire par le juge d’instruction de la Cour suprême, a annoncé la télévision publique algérienne “ENTV”.

L’ancienne ministre a comparu devant le Conseiller enquêteur près la Cour suprême dans une affaire de dilapidation de deniers publics lors de la manifestation “Tlemcen, capitale de la culture islamique”, organisée en 2011, a précisé la même source, ajoutant qu’elle a été incarcérée à la prison d’El Harrach.

→ Lire aussi : Algérie: nouvelles incarcérations de manifestants ayant brandi le drapeau berbère

Elle est accusée de dilapidation de l’argent public, abus de fonction et octroi d’avantages indus à autrui, selon la même source.

Sont également poursuivis dans le cadre de cette même affaire, l’ancien coordinateur général des manifestations au ministère de la Culture, Belblidia Abdelhamid et l’ancien directeur de la Culture de la wilaya de Tlemcen, Miloud Hakim.