Angelina Jolie appelle la Birmanie à cesser la persécution des Rohingyas

Angelina Jolie

L’actrice américaine Angelina Jolie, envoyée spéciale du Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR), a appelé, mardi à Kutupalong, la Birmanie à faire montre de bonne volonté et de cesser les violences contre la communauté de la minorité musulmane des Rohingyas.

La vedette hollywoodienne est arrivée lundi au Bangladesh, où près d’un million de Rohingyas vivent dans camps de fortune après avoir fui les persécutions contre leur communauté en Birmanie voisine.

“J’appelle les autorités de Birmanie à montrer la véritable volonté nécessaire pour mettre fin au cycle de violence et de déplacements et à améliorer les conditions pour toutes les communautés dans l’État Rakhine”, d’où viennent les Rohingyas, a déclaré l’envoyé du HCR dans une conférence de presse à l’issue d’une visite dans les camps de réfugiés au Bangladesh.

→ Lire aussi : OCI: Le parlement marocain représenté à une visite aux camps des réfugiés Rohingyas au Bangladesh

Les Rohingyas réfugiés au Bangladesh devraient pouvoir rentrer en Birmanie “seulement lorsqu’ils se sentent suffisamment en sécurité pour le faire volontairement et en sachant que leurs droits seront respectés”, a plaidé Mme Jolie, connue pour son engagement sur les questions humanitaires.


A l’automne 2017, des centaines de milliers de Rohingyas ont fui l’Etat de Rakhine en Birmanie, un pays à majorité bouddhiste, suite à une campagne de répression de l’armée appuyée par des extrémistes bouddhistes. Une enquête des Nations unies sur la tragédie des Rohingyas a recommandé des poursuites pour “génocide” contre des responsables de l’armée birmane.