A LA UNESociété

Année de l’ICESCO: Nécessité de renouveler le discours médiatique sur les droits et le leadership des femmes

La Présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Latifa Akherbach a souligné, jeudi à Rabat, le besoin de développer un discours médiatique et de communication sur les droits et le leadership des femmes.

Mme Akherbach intervenait lors d’une séance portant sur “L’inspiration et l’autonomisation des dirigeants gouvernementaux” à l’occasion du lancement officiel de l’Année de l’ICESCO de la femme, proclamée sous le thème “Femmes pour le futur” et placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La Présidente de la HACA a indiqué que la communication inclusive, les plateformes numériques transfrontalières et l’énorme progrès réalisé par les médias audiovisuels ont tous contribué à l’émergence de nouveaux leaders et de nouvelles terminologies.

“Le monde, avec ses femmes et ses hommes, est redevable aux médias en ce qui concerne notamment les nombreuses réalisations en faveur de l’autonomisation des femmes”, a-t-elle fait savoir, notant qu’avec leur force et leur influence, les médias facilitent les réformes, préparent les mentalités et changent les comportements pour soutenir la réforme et son appropriation.

Elle a fait observer que l’ensemble des instances de régulation des médias au monde constatent qu’il existe encore de nombreux stéréotypes et discours d’infériorité, d’insulte et d’objectification à l’égard des femmes dans le contenu médiatique, consciemment ou inconsciemment.

Mme Akherbach a en outre estimé que la Journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année n’a pas échappé à ces stéréotypes puisque cet événement est devenu une journée commerciale qui vise principalement à attirer les femmes et à s’adresser à elles en tant que consommatrices.

La présidente de la HACA a, par ailleurs, fait remarquer que le Maroc se distingue par un dialogue public continu, audacieux et en phase avec les mutations à même d’accélérer le changement concernant la question du soutien et de la promotion des droits des femmes qui jouit de la sollicitude royale, en particulier la question d’autonomisation des femmes.

Partant du mandat institutionnel de la HACA dans le domaine de la promotion de la culture de l’équité et de la parité, Mme Akherbach a souligné que parmi les enjeux de l’étape actuelle est de s’engager et admettre le devoir de l’écoute de la femme.

“L’image et la parole impliquent une grande responsabilité”, a-t-elle estimé, soulignant que le pari sur le pouvoir des médias se veut une nécessité incontournable.

Parmi les conditions d’efficience de ce pari figure la production de contenus médiatiques et de communication engagés dans le respect des droits de l’Homme et répondant aux exigences de l’avenir”, a encore relevé Mme Akherbach.

La grande cérémonie de lancement de l’Année de l’ISESCO a été initiée par l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), en présentiel et à distance, sous le thème “Femmes icônes: inspiration pour le futur” et a été rehaussée par la participation de femmes de haut niveau dans tous les domaines du monde islamique et d’ailleurs, dont des premières dames, des princesses, des ministres et des dirigeantes d’organisations internationales.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page