Argentine: des dizaines de milliers de personnes manifestent à Buenos Aires contre le Sommet du G20

Argentine: des dizaines de milliers de personnes manifestent à Buenos Aires contre le Sommet du G20

La capitale argentine a enregistré, mardi soir, les premières manifestations contre le Sommet du G20 organisé à Buenos Aires vendredi et samedi prochains.

Plusieurs mouvements sociaux et forces politiques d'opposition ont organisé un rassemblement au stade d'Atlanta, où des dizaines de milliers de personnes ont dénoncé le Sommet international et la politique économique de l'Argentine.

La manifestation, organisée sous le thème "Non au sommet du G20", est la première de la "Semaine d'action" lancée par les mouvements et les formations politiques pour protester contre le Sommet du G20, auquel participeront plusieurs dirigeants du monde.

Les participants à cette manifestation et les différents intervenants lors de cette manifestation ont dénoncé les politiques économiques et sociales du G20.

Le mouvement de protestation a été rejoint par des groupes d'extrême gauche qui ont également lancé des slogans contre les politiques du gouvernement argentin et du Fonds monétaire international (FMI), qui a récemment accordé à l'Argentine un prêt d'environ 57 milliards de dollars pour surmonter la crise économique que traverse actuellement la troisième plus grande économie d'Amérique latine.

Selon les organisateurs, quelque 90.000 personnes ont participé à cette manifestation, dont 40.000 sont restées en dehors du stade.

Les pays du G20 représentent 85% de l'économie mondiale, 66% de la population mondiale, 75% du commerce international et 80% des investissements mondiaux.

Le G20 est composé de l'Union européenne et de 19 pays, à savoir, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l'Allemagne, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Turquie, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

→ Lire aussi : Argentine : l’ex-vice-président Amado Boudou condamné et emprisonné pour corruption

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :