A LA UNEMonde

Assassinat d’une jeune Londonienne : Boris Johnson défend la police et promet de renforcer la sécurité des femmes

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a promis, lundi, de renforcer la sécurité des femmes au Royaume-Uni après l’assassinat d’une jeune Londonienne, tout en défendant l’intervention de la police britannique samedi pour évacuer une manifestation non autorisée à Londres.

Le dirigeant conservateur, qui devrait présider plus tard une réunion du groupe de travail sur la criminalité et la justice pour examiner les moyens de renforcer la sécurité des femmes, s’est dit “profondément préoccupé” par des images montrant des jeunes femmes maîtrisées et menottées par la police, lors d’un hommage à la jeune Sarah Everard, retrouvée morte dans un bois au sud de Londres, une semaine après sa disparition.

“Comme tous ceux qui les ont vues, je suis profondément préoccupé par ces images”, a déclaré M. Johnson lors d’une visite à l’Université de Coventry, promettant que le gouvernement fera en sorte que les femmes se sentent “correctement traitées et entendues” lorsqu’elles se plaignent d’agression sexuelle ou de harcèlement.

Le dirigeant conservateur a toutefois réitéré sa “pleine confiance” en l’action de la commissaire de la police de Londres, Cressida Dick, assurant que “la police a un travail très difficile” bien que les images relayées “soient très perturbantes”.

Vivement critiquée après l’intervention musclée des forces de l’ordre pour disperser une manifestation non autorisée en plein confinement général, la commissaire de la police londonienne a refusé de déposer sa démission, soulignant la difficulté de maintenir l’ordre dans un rassemblement pareil.

Insatisfait des explications qu’il a reçues de la part des responsables de la police, le maire de Londres Sadiq Khan a demandé une enquête indépendante, tandis que la ministre de l’Intérieur Priti Patel a appelé l’inspecteur en chef des forces de l’ordre à procéder à un examen de l’action policière lors de ce rassemblement.

Sarah Everard, une jeune Londonienne de 33 ans a disparu le 03 mars, alors qu’elle rentrait chez elle. Plus d’une semaine plus tard, son corps a été retrouvé dans un bois près de la ville d’Ashford, au sud-est de l’Angleterre.

L’accusé principal dans cette affaire, un officier de la police métropolitaine, membre de l’unité chargée de la protection des représentations diplomatiques, a été présenté devant la justice pour enlèvement et meurtre. Après une brève audience samedi, il sera présenté à la Cour de l’Old Bailey mardi prochain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page