A LA UNE

Attentats du 13-novembre en France: un Algérien visé par une enquête en Italie

Une procédure pour “participation à une organisation terroriste” a été ouverte en Italie contre un Algérien de 36 ans soupçonné d’avoir fourni de “faux papiers” aux auteurs des attentats du 13 novembre 2015 en France, rapportent lundi les médias de l’hexagone citant la police italienne.

Le suspect est membre présumé d’une cellule de l’organisation dite Etat islamique (EI) opérant en France et en Belgique, liée aux auteurs des attentats terroristes du Bataclan, du Stade de France et des attaques armées survenus à Paris le 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts.

L’enquête menée par la police italienne a révélé, grâce à une large coopération internationale, “la proximité du suspect avec les milieux radicaux d’inspiration jihadiste”. Elle a aussi établi “son activité directe de soutien aux auteurs des attentats terroristes” du 13 novembre 2015 à Paris, “à qui il a fourni de faux papiers”, selon les mêmes sources.

Incarcéré depuis mai 2019 pour détention de faux papiers, cet Algérien devait sortir de prison le 19 juin prochain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page