ban600
credit agricol

Attractivité IDE : le Maroc en première position

Attractivité IDE : le Maroc en première position

Un nouveau rapport du cabinet Ernst & Young (EY) publié récemment sur les économies africaines, place le Maroc devant l’Afrique du Sud sur son niveau de captation des investissements directs étrangers.

Le Maroc est sur la bonne voie, celle de devenir la première puissance économique en Afrique. C’est ce que nous révèle le nouveau rapport du cabinet Ernst & Young (EY). Encore un autre classement favorable du Royaume face à celui qu’on pourrait appeler son concurrent économique direct. En effet, en ce qui concerne les investissements directs étrangers, IDE, depuis 2016, l’Afrique du Sud occupait la première place sur la scène continentale. Mais en  2017, le Maroc a attiré près de 13% des IDE annoncés sur le continent, soit la même proportion que celle Sud-africaine.

→ Lire aussi : Le Maroc deviendra l’un des principaux pôles de production de Renault avec 500.000 véhicules par an

En effet, c’est une hausse de 19% pour le Maroc contre une baisse de 31% pour l’Afrique du Sud qui a fait permis au premier cité de revenir en force. Concernant la création d’emplois, le Royaume enregistre 21% des postes prévus contre seulement 3% pour la 2è économie du continent. En un mot, 96 projets ont été annoncés au Maroc l’année dernière, 96 en Afrique du Sud, 67 au Kenya et 64 au Nigeria.

Mieux encore, au-delà des IDE, un grand bond en avant est en train d’être réalisé dans le secteur automobile marocain. Selon le cabinet Ernst & Young, « le secteur automobile continue d’attirer des investisseurs au Maroc, un pays qui cherche à se positionner comme un hub international pour cette industrie. » Ceci déduit cela.  « En décembre dernier, le gouvernement a ainsi signé des contrats portant sur 26 projets pour l’industrie automobile, soit un montant de 1,45 milliard de dollars. »

Sadikh Top

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :