Bâtiments menaçant ruine: 109 accords de partenariat pour un montant de 5,6 MMDH entre 2002 et 2019

Bâtiments
Bâtiments

Un total de 109 accords de partenariat ont été conclus entre 2002 et 2019 d’une enveloppe budgétaire de 5,6 milliards de dirham (MMDH) dans le cadre de la mise en œuvre des mécanismes d’intervention pour faire face au phénomène des constructions menaçant ruine, a souligné, lundi à Rabat, la ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb.

En réponse à une question orale sur “la politique gouvernementale en matière de traitement des bâtiments menaçant ruine”, présentée par le groupement parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants, Mme Bouchareb a indiqué que le ministère de tutelle a contribué d’une enveloppe budgétaire de 2,26 MMDH.

Dans le cadre des efforts visant à contrer l’évolution de ce phénomène et à remédier aux déséquilibres engendrés, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des tissus urbains anciens, le ministère a mis en place une approche intégrée et contractuelle avec les autorités locales pour la réalisation d’une étude technique d’intervention et du traitement de ce phénomène à travers la conclusion d’un ensemble d’accords, a-t-elle dit.

La ministre a, dans ce contexte, mis la lumière sur les procédures de mise en oeuvre dans le domaine de lutte contre ce phénomène à travers le relogement de la population concernée, la réhabilitation et le renforcement des structures des bâtiments concernés, la création au niveau de mécanismes de vigilance et de suivi, ainsi que la mobilisation de ressources financières importantes.

Selon Mme Bouchareb, les autres axes d’intervention du ministère dans le traitement des bâtiments menaçant ruine portent sur le volet juridique et institutionnel.