Biden accueille le Premier ministre japonais à la Maison Blanche pour tenter de contrer la Chine

Joe Biden

Le président américain Joe Biden a accueilli le Premier ministre japonais Yoshihide Suga vendredi à la Maison-Blanche, lors de sa première rencontre en personne avec un dirigeant étranger depuis son entrée en fonction.

Cette rencontre de haut niveau souligne l’accent mis par l’administration Biden sur le renforcement des liens avec les alliés en Asie, alors que les États-Unis s’efforcent de contrer l’influence de la Chine dans la région.

“Les États-Unis et le Japon ont un grand programme devant eux”, a déclaré M. Biden à la presse avant une réunion avec M. Suga et des responsables de l’administration.

“Notre coopération est vitale (…) pour relever les défis auxquels notre nation est confrontée et pour garantir que l’avenir de la région reste libre, ouvert et prospère”, a ajouté le président américain.

Lors de leur conférence de presse commune, M. Biden a évoqué les “liens personnels” entre les États-Unis et le Japon, et a affirmé que ces liens maintiendraient la vitalité des relations pour les décennies à venir.


De son côté, M. Suga a remercié M. Biden, qualifié les États-Unis de “meilleur ami du Japon”, et relevé l’importance de l’alliance entre Washington et Tokyo qui a atteint “de nouveaux sommets”.

Les deux parties ont indiqué avoir tenu de “sérieuses discussions” autour de la Chine.

La Maison-Blanche a annoncé jeudi que la deuxième rencontre de M. Biden avec un homologue étranger aurait lieu avec le président sud-coréen Moon Jae-in fin mai prochain à Washington, ce qui témoigne de sa volonté de renforcer les alliances des Etats-Unis dans la région.

Les secrétaires d’État et à la Défense des États Unis se sont déjà rendus au Japon et en Corée du Sud lors de leurs premiers voyages à l’étranger le mois dernier.


Avec MAP