Boeing: les commandes et les livraisons au plus bas depuis plus d’une décennie

Boeing
Boeing

Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé, mardi, que les livraisons et les nouvelles commandes de ses avions de ligne avaient atteint en 2019 leur plus bas en plus d’une décennie, le géant américain étant plombé par l’immobilisation des appareils 737 MAX partout dans le monde.

En 2019, l’avionneur américain a livré 380 avions, y compris des versions militaires de ses avions de ligne, un plus bas depuis 14 ans, comparé aux 863 livraisons record par le rival européen Airbus. Boeing avait livré 806 avions en 2018, un record pour la compagnie.

Le groupe basé à Chicago a terminé l’année dernière avec de nouvelles commandes de 246 avions commerciaux de tous types, avant les annulations et les changement de modèles, son plus bas total depuis 2003.

Les actions d’Airbus ont augmenté de 0,6% mardi, tandis que Boeing a gagné 1,3% en livrant plus de Dreamliners 787 – sa plus grande source de liquidités avec le MAX immobilisé. De leur côté, les livraisons d’avions militaires et d’hélicoptères ont plus que doublé l’année dernière.

→ Lire aussi : Crise du 737 MAX: American Airlines et Boeing parviennent à un accord d’indemnisation

Selon le Wall Street Journal, les annulations de commandes ont grimpé pour les deux sociétés au cours de l’année écoulée, en particulier pour les larges gros porteurs, car la croissance du trafic aérien a ralenti et les transporteurs de certains marchés émergents ont été secoués par la concurrence et la volatilité des taux de change.

Un nombre record d’effondrements de compagnies aériennes l’année dernière a paralysé plus de 400 avions dans le monde, bien que la plupart aient été mis à contribution pour combler le vide laissé par l’immobilisation du Max.

La compagnie American Airlines a annoncé mardi qu’elle retirerait le MAX de ses horaires jusqu’en juin, deux mois de plus que prévu. Les transporteurs s’adaptent à la perspective que les régulateurs puissent exiger que les pilotes suivent une formation longue sur simulateur avant de reprendre l’avion.

Boeing a déclaré avoir livré 35 avions en décembre, son nombre le plus élevé depuis mars, lorsque le MAX a été immobilisé par les régulateurs à la suite de deux accidents mortels, obligeant la société à suspendre ses livraisons.

L’avionneur américain a toujours des commandes pour environ 4.500 avions, mais a interrompu la production en raison de l’incertitude quant à la date de la reprise des vols pour le MAX et au risque que les compagnies aériennes et les sociétés de leasing annulent les accords existants.