Bouteflika candidat à un 5ème mandat : le mouvement « Mouwatana » appelle à une mobilisation citoyenne sur l’ensemble du territoire algérien

Bouteflika candidat à un 5ème mandat : le mouvement « Mouwatana » appelle à une mobilisation citoyenne sur l’ensemble du territoire algérien

Par Saad Bouzrou

Dans un communiqué publié sur sa page facebook, le mouvement algérien Mouwatana (Citoyenneté) a appelé, mercredi 13 février 2019, à une journée de mobilisation sur l’ensemble du territoire national algérien, le 24 février 2019. Les leaders du mouvement estiment que la candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat « est anticonstitutionnelle et illégale ».

Le Coordinateur national du mouvement Mouwatana, Soufiane Djilali, a appelé, via un communiqué publié sur facebook, à une journée de mobilisation citoyenne dimanche 24 février. Le but étant de manifester une opposition et un désaccord fermes vis-à-vis de la candidature de Bouteflika qui brigue un cinquième mandat à la tête de l’Algérie.

→Lire aussi : Algérie : Les citoyens de Kherrata en masse dans la rue pour dénoncer le 5ème mandat de Bouteflika (VIDÉO)

Pour Mouwatana, la candidature de l’actuel président qui règne sur le pays depuis 20 ans, est « le scénario du pire qui devient une réalité ». Ses responsables expliquent que ce rendez-vous électoral du 18 avril prochain, censé « contribuer à construire les institutions légitimes de l’Etat », va plutôt « mettre en péril la viabilité de l’Etat algérien ».

« La situation n’est pas celle du début de 2014, lorsque l’argument de “la stabilité” a donné lieu à un coup de force institutionnel.  Elle est bien plus critique. Les années des grandes recettes énergétiques sont terminées. Le matelas de l’épargne a disparu pour le dinar, et en voie de s’épuiser pour les devises.  Les recours exceptionnels de court terme, comme la planche à billet, sont en train de s’installer dans la durée. Les déficits n’arrêtent plus de se creuser. L’avenir à moyen terme des Algériens est déjà hypothéqué », peut-on lire dans le communiqué.

→Lire aussi : Les supporters algériens expriment leur colère contre Bouteflika lors d’un match de football

Les initiateurs de cet appel poursuivent que la volonté du pouvoir politique en Algérie de « faire de l’élection présidentielle d’avril 2019 une formalité pour assurer la continuité, est un acte d’une gravité incalculable. Le cinquième mandat du président Bouteflika condamne les Algériens au désespoir ».

« Mouwatana veut donner de l’espoir aux Algériens. L’espoir aujourd’hui commence par la défense de notre dignité de citoyen », conclut le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :