Bouteflika limoge le directeur de la télévision algérienne et le remplace par un proche

Bouteflika limoge le directeur de la télévision algérienne et le remplace par un proche

Par Saad Bouzrou

Le président Abdelaziz Bouteflika a limogé, lundi 25 mars 2019, le directeur général de la télévision nationale algérienne (EPTV), Toufik Khelladi, en pleine contestation de ses journalistes contre la « censure » dans la couverture des manifestations que connaît le pays depuis plusieurs semaines.

« Le directeur général de l'Établissement public de télévision (EPTV), Toufik Khelladi, a été démis de ses fonctions ce lundi 25 mars, et remplacé par M.Lotfi Cheriet », a indiqué le communiqué de la télévision nationale. « Ancien journaliste et directeur de l'information de l'EPTV et directeur de Canal Algérie, M.Cheriet est membre de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) », précise la même source.

→Lire aussi : Algérie : la situation politique exacerbée par la crise économique

Comme leurs collègues de la radio nationale, les employés de la télévision publique algérienne dénoncent des « pressions » de leur hiérarchie qui les a contraints à initialement passer sous silence ces manifestations inédites, puis à en faire état mais en atténuant les mots d'ordre.

Selon la presse algérienne, le nouveau directeur de l’EPTV est un proche de Bouteflika. En effet, il était membre de la direction de la communication de la campagne présidentielle en 2009 de l’actuel chef de l’Etat, avant de le soutenir une deuxième fois en 2014 dans la chaîne de télévision Wiaam.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :