Burkina Faso: un poste de gendarmerie attaqué dans l’ouest, aucune victime

Un poste de gendarmerie d’une commune rurale, située à 40 kilomètres de la ville de Tougan dans l’ouest du Burkina Faso, non loin de la frontière malienne a été attaqué mercredi soir par des individus armés non identifiés, a annoncé jeudi à la presse un représentant de l’autorité locale.

“La brigade territoriale de Toéni a été la cible d’une attaque par des individus armés, non encore identifiés, mercredi soir aux environs de 20H00 locales et GMT”, a déclaré cette source citée par l’AFP.

“Les éléments de gendarmerie ont riposté dès l’attaque et les échanges de tirs ont duré un bon moment”, a-t-elle poursuivi, précisant que les assaillants ont été “repoussés” et qu’il n’y a pas eu de victime.

Une autre source sécuritaire a confirmé selon l’agence l’attaque “menée par plusieurs hommes venus à bord de motos”, et a affirmé qu’“aucun blessé n’a pour l’instant été signalé”, soulignant que des renforts ont été “dépêchés sur les lieux de l’attentat pour sécuriser la zone et procéder à des recherches”.


Pour rappel, au début du mois de septembre, un douanier avait été tué dans la même zone, lors de l’attaque du poste de gendarmerie de Djibasso, localité de l’ouest du Burkina Faso frontalière du Mali. Mardi, deux gendarmes burkinabé avaient été tués dans l’attaque d’un convoi de ravitaillement de carburant d’une mine d’or à Inata, dans le nord du pays.