Casablanca : une patrouille de motards contrainte de brandir les armes de service sans les utiliser

motards
motards

Une patrouille de motards relevant du district de sûreté d’Anfa à Casablanca a été contrainte de brandir les armes de service sans en faire usage, tard jeudi soir, pour arrêter un groupe de personnes relevant d’une fraction de supporters d’une équipe sportive, ayant mis en danger la sécurité des citoyens et des biens et menacé les éléments de la police à l’aide d’armes blanches.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), une patrouille de motards est intervenue pour arrêter des supporters ultras d’une équipe casablancaise, qui se sont déplacés à la ville ancienne dans une tentative d’attaquer les supporters d’une équipe rivale à l’aide d’armes blanches, obligeant les éléments de la police à brandir leurs armes de service sans en faire usage, afin d’éviter le danger émis par les suspects qui se sont enfouis.

→ Lire aussi : Nador : Mise en échec d’une opération d’émigration clandes…

Les recherches et investigations menées par les éléments de la police judiciaire, qui s’est chargée de la recherche et du pointage dans cette affaire, ont permis de saisir une épée grand format et d’identifier plusieurs suspects, recherchés actuellement en vue de les arrêter et de les soumettre à des enquêtes préliminaires sous la supervision du parquet compétent, précise le communiqué.

Cette affaire s’inscrit dans le cadre des opérations de sécurité et des interventions préventives entreprises par les services de la sûreté nationale pour lutter contre l’incitation à la violence et le vandalisme sportif.