ban600

Commémoration du 74 è anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance

Commémoration du 74 è anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance

La présentation du Manifeste de l'indépendance le 11 janvier 1944, constitue un événement générationnel phare dans le chemin de la lutte nationale pour la liberté et l'indépendance, de la réalisation de l'unité nationale et de l’intégrité territoriale

Cet anniversaire constitue une occasion pour les générations montantes de connaitre les épopées nationales et les grands symboles de la lutte nationale qui reflètent la communion historique entre le trône et le peuple dans la défense des valeurs religieuses et des constantes nationales de la Mère patrie, a indiqué le Haut-Commissariat des anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération (HCAR).

Commémoré jeudi par le peuple marocain, et à sa tête la famille du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération, dans une ambiance de mobilisation nationale sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, le 74è anniversaire de cet événement gravé dans la mémoire de tous les Marocains est une occasion de rendre hommage aux hommes du mouvement de la résistance nationale et de la libération, qui, partant d'une ferme conviction de la justesse de leur cause, se sont sacrifiés corps et âme, afin de libérer le pays du joug du colonialisme et de préserver la liberté et la dignité nationale, précise le communiqué.

Au cours de son histoire, le Maroc a été le théâtre d'épopées héroïques pour défendre son identité et son unité, et faire échouer les plans du colonisateur qui n'a épargné aucun effort pour faire main basse sur le territoire national durant près d'un demi-siècle, en divisant le pays en zones entre le Protectorat français, dans le centre du Maroc, et le protectorat espagnol au Nord et au Sud du Royaume, alors que Tanger était devenue zone internationale.

Certes, cette situation rendait ardue la tâche de libérer l'ensemble du territoire national de l'occupation étrangère, mais ce défi a pu être relevé grâce aux grands sacrifices consentis par le Trône et le peuple marocain dans le cadre de la lutte de longue haleine pour la liberté, l'indépendance, l'unité et la souveraineté nationale

Parmi les pages les plus lumineuses de l'histoire de la lutte nationale pour l'indépendance, il y a lieu de citer le soulèvement contre le "Dahir berbère" du 16 mai 1930, la présentation au gouvernement français d’un plan de réformes (1934 et 1936) par le Comité d'action marocain, et la présentation du Manifeste de l'indépendance, le 11 janvier 1944.

Au cours de ces différentes étapes, Feu SM Mohammed V, père de la nation et héros de la libération, n'avait de cesse d'éveiller l'esprit de la résistance des Marocains et de définir ses objectifs, et ce depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres le 18 novembre 1927.

Le défunt Souverain a ainsi, saisi la tenue de la Conférence d'Anfa en janvier 1943 pour inscrire la question de l'indépendance du Maroc à l'ordre du jour mettant en valeur la participation effective des soldats marocains aux côtés des alliés durant la Seconde Guerre mondiale.Grâce à cette initiative, le Sultan Mohammed V se voit confirmer le soutien des Etats-Unis à l'indépendance du Maroc, une fois la guerre finie, par le président Franklin Roosevelt.

La publication du Manifeste de l'indépendance fut, en effet, l'aboutissement d'intenses contacts entre le Palais royal et le mouvement national et a constitué le cheminement logique ayant couronné plus de trente années de lutte interminable du peuple marocain à travers toutes les régions du Royaume.

Cependant, les puissances coloniales française et espagnole ont violemment réagi à la présentation de ce Manifeste, à travers le renforcement de leur arsenal répressif contre les nationalistes qui ont haussé la barre de leurs revendications légitimes pour l'indépendance du pays.

Homme visionnaire, SM le Roi Mohammed V, que Dieu ait son âme, leur donna des suggestions et modifications et les guida pour la sélection des personnes qui seront chargées de présenter ces revendications, en tenant compte de la diversité sociale et surtout de la représentativité de l'ensemble des régions dans la réalisation de cet événement historique de grande envergure.

Des copies du document avaient été remises aux autorités coloniales et aux représentants des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne à Rabat et envoyées au représentant de l'Union soviétique.

Le Manifeste de l'indépendance comportait, en particulier, des revendications relatives à la politique générale, dont le recouvrement du Maroc de son indépendance, sous la conduite du Souverain, Sidi Mohammed Ben Youssef, et les démarches entreprises auprès des pays concernés dans le but de concrétiser et traduire dans les faits cette revendication, somme toute, légitime.

En matière de politique interne, le Manifeste insistait, en particulier, sur l'intérêt royal accordé au processus de réformes et à la mise en place d'une politique basée sur la Choura garantissant les droits et préservant les devoirs de l'ensemble des composantes du peuple marocain.

A cette occasion, HCAR réitère son indéfectible loyauté au glorieux Trône Alaouite et sa mobilisation constante, sous la conduite éclairée et sage de SM le Roi Mohammed VI, en vue de défendre l’unité territoriale du Royaume et ses acquis, souligne la même source, qui précise que le haut commissariat soutient l'initiative marocaine d’autonomie, qui va de pair avec la légitimité internationale et qui est considérée par les experts internationaux comme mécanisme pour tourner la page de ce différend artificiel.

La célébration du 74ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l'indépendance est une opportunité pour les générations montantes pour s'inspirer de ces leçons de citoyenneté, afin de relever les défis du présent et de l’avenir sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, visant la consécration de l'Etat de droit et de démocratie et l'amélioration des ressources économiques, sociales et humaines du Royaume en vue de mettre en place un développement durable et intégré, conclut-on de même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :