Conflit en Syrie: Borrell à Ankara pour désamorcer la crise avec la Turquie

Borrell

Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell entame ce mardi une visite de deux jours à Ankara pour tenter de désamorcer la crise née de la situation des réfugiés syriens en Turquie et pour examiner la situation dans la province d’Idleb.

Selon un communiqué de l’UE, M. Borrell, qui sera accompagné du commissaire européen à la Gestion des crises, Janez Lenarcic, échangera avec les responsables turcs sur les “conséquences humanitaires pour la population civile sur le terrain” du conflit en Syrie, “ainsi que sur la situation des réfugiés syriens en Turquie“.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé lundi à l’UE de “prendre sa part de responsabilité” dans l’accueil de migrants et des réfugiés syriens après leur avoir ouvert les portes vers l’Europe à travers les frontières comme moyen de pression en vue d’avoir plus de soutien, notamment financier.

Des milliers de migrants et de réfugiés sont massés le long de la frontière terrestre gréco-turque dans l’attente de pouvoir passer en Grèce. L’Organisation internationale des migrations (OIM) a estimé leur nombre à quelque 13.000 ce week-end.


Une augmentation des arrivées est également enregistrée par la mer dans les îles de l’Egée, en face de la Turquie.

A rappeler que les ministres des Affaires étrangères des pays de l’UE tiendront cette semaine une “réunion extraordinaire” pour discuter de l’aggravation de la situation en Syrie.

Cette réunion, convoquée à la demande de la Grèce, intervient alors que les combats en cours dans la province syrienne d’Idleb “constituent une grave menace pour la paix et la sécurité internationales” avec pour corollaire une “terrible crise humaine“.