La constitution de 2011 a élevé la justice au rang de pouvoir indépendant pour la 1ère fois dans l’histoire du Maroc

Le procureur général, Mohamed Abdennabaoui, donne, lundi (23/10/17) à Rabat, une déclaration à la MAP, à l’issue de ses entretiens avec le ministre tunisien chargé des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l'Homme, M. Mehdi Ben Gharbia

La constitution de 2011 a élevé la justice au rang de pouvoir indépendant pour la première fois dans l’histoire du Maroc indépendant, a indiqué le Procureur général du Roi, chef du Parquet général, M. Mohamed Abdennabaoui.

M. Abdennabaoui, invité mardi du forum de la MAP sous le thème “l’indépendance du parquet à l’épreuve de la pratique et du respect du principe de la séparation des pouvoirs”, a souligné que le Parquet général fait partie de l’autorité judiciaire et sa présidence aux cotes du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire constituent les deux organes directeurs du pouvoir judiciaire.

Il a précisé que le président du Parquet général ne dispose pas de mécanismes de contrôle sur les juges du parquet, une question qui relève plutôt du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire.