Contribution marocaine à la renaissance de l’Université de Moussol en Irak

Contribution marocaine à la renaissance de l’Université de Moussol en Irak

Le ministère de la Culture et de la Communication a fait don de centaines de livres de diverses disciplines intellectuelle, littéraire et scientifique au profit de l'Université de Mossoul en Irak, dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations de la 21e Conférence des ministres arabes de la Culture.

Ce don a été remis, lors d'une cérémonie organisée jeudi à l'ambassade du Royaume au Caire, en présence de l'ambassadeur irakien au Caire, Ahmed Al-Dulaimi, et de responsables de la Ligue des États arabes.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la recommandation de la Ligue des États arabes de contribuer à la renaissance du patrimoine de cette ancienne université, détruite par l'organisation terroriste "Daesh" lors de son occupation de la ville de Mossoul.

Il s'agit également d’une contribution de la Ligue des États arabes à la mise en œuvre de l’initiative lancée par l’UNESCO visant la renaissance du patrimoine culturel de la ville de Mossoul.

L’ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Tazi, a mis en avant le statut scientifique prestigieux de l’Université de Mossoul, l’un des plus grands centres d’enseignement et de recherche du Moyen-Orient et la deuxième université d’Irak, ajoutant que cette université disposait avant sa destruction d'oeuvres, de livres et de manuscrits rares témoignant de la richesse de la civilisation et de l'histoire irakiennes.

Il a ajouté que ce don de livres couvrant divers aspects de la pensée, de la littérature, de l'histoire, de la sociologie et de l'économie, témoigne de l'importance de la dimension humaine et intellectuelle dans tout processus de reconstruction.

L’ambassadeur a exprimé, à cet effet, l’espoir de voir l’Irak renouer avec son rayonnement culturel et civilisationnel d'antan.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Irak a exprimé sa gratitude pour cette initiative conforme aux positions de longue date du Maroc en matière de soutien aux causes des pays arabes.

Il a exprimé son regret pour les dommages subis par l'Université de Mossoul et la destruction de livres, d'oeuvres rares et de périodiques qui constituaient une source d'informations importante pour les chercheurs et les étudiants du monde entier.

M. Al-Dulaimi a mis l'accent sur l'importance des efforts concertés pour lutter contre les activités criminelles et terroristes de l'organisation Daech, soulignant la nécessité de préserver la composante culturelle seule garante de l'identité des peuples.

Pour sa part, la directrice du département d’information, de documentation et de traduction à la Ligue Arabe, Hala Jad a déclaré que la Ligue arabe avait élaboré une stratégie en plusieurs étapes pour la reconstruction de l’Université de Mossoul, en coopération avec plusieurs organisations et maisons d’édition arabes et l’Union des éditeurs arabes.

Elle a exprimé sa gratitude au Maroc pour être précurseur dans la mise en oeuvre de cette stratégie, ajoutant que l'Université de Mossoul et sa bibliothèque seraient dotées de livres couvrant divers domaines de la science, de la littérature, de l'astronomie, de la médecine, de l'histoire et autres lui permettant de renouer avec son passé glorieux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :