Coronavirus: le point sur la pandémie

pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Touché par une souche plus contagieuse du nouveau coronavirus, le Royaume-Uni se trouve brutalement coupé du monde après la décision de nombreux pays de suspendre leurs liaisons, au risque d’un chaos dans ses approvisionnements à quelques jours de Noël et de la sortie du marché unique européen.

Le Premier ministre Boris Johnson a provoqué la stupeur et parfois la colère pendant le week-end en reconfinant, avec quelques heures de préavis, 16 millions d’habitants de Londres et du sud-est de l’Angleterre.

La liste des pays décidant de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni a continué de s’allonger lundi, avec désormais la Russie et l’Inde notamment. Les autorités américaines surveillent “très attentivement” la situation mais ne prévoient pour l’instant pas d’interdiction de voyage concernant ce pays.

Les Bourses européennes dévissaient lundi dans la matinée en raison des craintes liées à cette nouvelle souche.


Vers 10H55 (9H55 GMT), la Bourse de Paris chutait de 2,80%, celle de Francfort de 2,31% et Milan de 2,11%.

La Russie a enregistré lundi un record de nouveaux cas quotidiens d’infections au coronavirus, en l’absence d’un confinement généralisé pour préserver l’économie et malgré une deuxième vague qui frappe le pays de plein fouet.

La Russie a rapporté 29.350 nouvelles infections ces dernières 24 heures, pour un total de plus de 2,87 millions de cas. Le nombre de morts s’établit officiellement à 51.351, dont 493 supplémentaires en 24 heures.

La Corée du Sud a interdit les rassemblements de plus de quatre personnes dans la capitale, Séoul, et sa région pour endiguer une nouvelle vague épidémique, alors que le pays vient d’enregistrer 24 décès dus au coronavirus en 24 heures, un record pour lui.


La municipalité de Bogota a annoncé dimanche l’entrée en vigueur de fortes restrictions des déplacements des quelque 8 millions d’habitants de la capitale colombienne, en raison d’une accélération de l’épidémie.

La principale mesure, appliquée dès lundi, limite l’accès des habitants aux commerces, selon que le dernier chiffre figurant sur le numéro de carte d’identité de la personne est pair ou impair.

Un important sanctuaire de Tokyo fermera ses portes à la veille du Nouvel An pour la première fois depuis des décennies, alors que les sites religieux au Japon tentent de s’adapter à une recrudescence des infections.

Les visites de temples bouddhistes et de sanctuaires shintoïstes font d’ordinaire partie intégrante du Nouvel An au Japon, avec feux d’artifice et autres célébrations.


La pandémie a fait au moins 1,69 million de morts dans le monde depuis son apparition, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Plus de 76,7 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Les États-Unis restent le pays le plus touché avec 317.684 morts officiellement comptabilisés, suivis par le Brésil (186.764 décès), l’Inde (145.810), le Mexique (118.202) et l’Italie (68.799).

( Avec AFP )