Covid-19: Booking va licencier un quart de ses effectifs

Booking

La plateforme de réservations touristiques en ligne “Booking.com” va licencier un quart de ses effectifs en raison de la crise liée à la pandémie du coronavirus, a annoncé mardi le responsable du groupe néerlandais, Glenn Fogel.

Booking, qui emploie actuellement 17.000 personnes dont 5.500 au siège à Amsterdam, apportera plus de précisions sur les départements et les pays concernés par ces licenciements dans les prochaines semaines.

Active dans 65 pays, la plateforme de réservations touristiques a été durement impactée par les restrictions sur les voyages à l’échelle internationale dans le contexte de crise sanitaire.

Après avoir sollicité une aide auprès des autorités néerlandaises afin de couvrir les salaires de son personnel pendant la crise, l’entreprise a perçu un soutien public de 61 millions d’euros. Seuls la compagnie aérienne KLM et les chemins de fer NS ont reçu une aide plus grande de l’Etat néerlandais.

Selon un porte-parole de Booking, les licenciements auraient été encore plus importants sans ce soutien public.


En raison de la crise du coronavirus, le site de réservation de logements “Airbnb” et la plateforme de conseils touristiques “TripAdvisor” avaient également décidé de licencier un quart de leur personnel.