Covid-19: Feu vert à un essai clinique sur une thérapie au plasma

essai clinique

L’agence américaine de régulation des médicaments (FDA) vient de donner le feu vert à un essai clinique pour déterminer si le plasma prélevé sur les survivants de Covid-19 peut protéger efficacement les travailleurs de la santé en première ligne de la lutte contre l’épidémie et atténuer les symptômes chez les personnes gravement malades.

L’étude, menée à l’Université de Columbia, à New York, est financée par le géant du commerce électronique, Amazon, pour 2,5 millions de dollars.

L’utilisation du plasma convalescent comme traitement est une idée vieille de plusieurs décennies et a été utilisée pour traiter d’autres maladies comme la grippe et la rougeole. Lorsqu’un patient se remet d’une maladie, il produit des anticorps pour combattre la présence de l’antigène à l’origine de la maladie, et ces protéines resteront dans le sang pendant quelques mois.

Les chercheurs espèrent que le plasma prélevé sur des patients s’étant rétabli du coronavirus puisse être transfusé à des patients gravement malades, ce qui les aidera à récupérer plus rapidement. Cela pourrait également aider les agents de la santé à développer une certaine immunité. Ce n’est pas une alternative à un vaccin, mais les chercheurs pensent que cette approche a du potentiel.

Les essais seront dirigés par l’épidémiologiste Dr Ian Lipkin, professeur à la Columbia Mailman School – et l’un des principaux conseillers derrière le film “Contagion” – en collaboration avec le Center for Infection and Immunity, l’école de santé publique de l’Université de Columbia, et l’Irving Medical Center de Columbia et le New York Blood Center.


Tout au long de l’essai, 450 personnes – patients gravement malades, contacts étroits de ces patients et agents de santé – recevront soit du plasma convalescent, soit un placebo.

“Nous apprécions l’approbation par la FDA de cet essai, qui a le potentiel de nous aider à protéger les travailleurs de santé et les premiers intervenants courageux de première ligne pendant cette crise”, a déclaré Lipkin dans un communiqué.

“La thérapie au plasma est une approche établie de longue date, développée par Paul Ehrlich et Emil von Behring pour le traitement de la diphtérie et reconnue en 1901 par le premier prix Nobel de physiologie ou médecine. Tout comme Covid-19 nous a ramenés aux méthodes classiques de confinement des épidémies telles que l’isolement, grâce à une nouvelle utilisation, nous redécouvrons le potentiel de survie d’une stratégie classique comme la thérapie par plasma”, a-t-il conclu.