Covid-19 : La Banque mondiale communique avec la presse internationale

David Malpass

Le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, a animé, ce vendredi 17 avril, une visioconférence de presse, dans le cadre des Assemblées du printemps Groupe Banque mondiale / FMI 2020.

D. Malpass a partagé son point de vue sur les principaux résultats du Comité de développement, ainsi que sur les discussions du G7 et du G20.

Lors de son intervention, le Président de la Banque mondiale, David Malpass, a affirmé qu’une récession mondiale est inévitable, et plus particulièrement pour les pays pauvres.

Durant la visioconférence, D. Malpass a répondu, en premier lieu, à la question de la situation des pays africains face au Covid-19. Il a noté que plusieurs programmes ont été mis en place par la banque pour aider le continent à surmonter cette crise. Dans ce sens, il a salué les initiatives prises et la créativité des gouvernements et du secteur privé qui ont sacrifié leurs ressources financières et personnelles en vue d’apporter leur appui. « Nous appelons les gouvernements, les organisations internationales, le secteur privé à collaborer et à renforcer leurs efforts pour faire face à cette pandémie du Covid-19 », précise-t-il.

Rappelons que le groupe de la Banque mondiale a réagi à la propagation rapide de Covid-19, en apportant son soutien aux pays non développés ou en voie de développement (Ethiopie 82 M$ pour les nouveaux traitements, Ghana 100 M$ pour les laboratoires et les matériaux de détection des maladies,…).


Le coronavirus a provoqué une crise économique profonde. Dans ce sens, David Malpass a insisté sur la nécessité d’unir tous les efforts et d’adopter des programmes pour sauver les emplois et les employés.

D. Malpass a indiqué également que « lors d’un appel téléphonique avec la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, elle a insisté sur le besoin immédiat de voir plus loin l’impact profond de la crise », ajoutant que les pays ont besoin d’instaurer un système de flexibilité dans leur économie.

Cette année, en raison du coronavirus, la direction du Groupe Banque mondiale / FMI et leurs conseils d’administration adaptent les réunions de printemps 2020 FMI-Banque mondiale à un format virtuel.