Covid-19: la CNOPS adopte des mesures exceptionnelles pour assurer la continuité des prestations

La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a adopté des mesures exceptionnelles à l’adresse des centres de dialyse, du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), des centres d’oncologie et des cliniques privées, afin de garantir l’accès ininterrompu aux prestations de l’AMO et de protéger les assurés contre les risques du coronavirus.

Dans un communiqué, la CNOPS a précisé que les centres de dialyse sont autorisés à dispenser les séances de dialyse aux assurés, sans demander l’accord préalable de la Caisse pour les cas de renouvellement, et doivent scanner les dossiers en cas de nouvelles admissions et les transmettre à la CNOPS pour accord préalable à l’adresse électronique : [email protected]

S’agissant du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), il est autorisé à facturer ses prestations directement à la CNOPS après vérification de l’état des droits des assurés et sans demander son accord préalable. Pour les centres d’oncologie et les cliniques privées, ils doivent opter pour le mode de prise en charge dématérialisée (Extranet) dans leurs échanges avec les services du département du contrôle médical.

En outre, les demandes de prise en charge d’un nouveau-né qui n’est pas encore immatriculé peuvent être scannées et adressées à ce même Département à l’adresse suivant : [email protected] Les dossiers de facturation de ces prestations peuvent toujours être déposés au niveau des délégations régionales et au niveau du département de la liquidation des prestations.

Cette série de mesures s’inscrivent dans le cadre de l’engagement de la CNOPS en faveur des efforts de l’État pour lutter contre la pandémie du coronavirus, de même qu’elles traduisent son souci de protéger la santé de ses assurés des risques néfastes du virus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page