Culture, âme de peuple ou podium identitaire

Cette mémoire collective qui demeure quand on n’a plus rien, cette richesse qui assure la continuité voire la pérennité de l’Histoire d’un peuple, ce fil d’Ariane qui nous rattache au passé et nous projette dans l’avenir, cette fenêtre grande ouverte qui invite et accueille les brises venues d’ailleurs et qui, finalement, élargit le monde à en bannir les frontières, LA CULTURE, pour ainsi dire, sera au cœur des préoccupations et des priorités de Maroc diplomatique. Il en fait, entre autres, son bourdon de pèlerin dans le dessein d’accompagner un Maroc culturel en mouvement, contribuer un tant soit peu à « réinventer la culture », à la sortir des dédales d’un passé conservé et à en faire un « mode de vie » pluriel!

Nous initions par là, les premières lettres –que nous voulons d’or- de l’ouverture de notre journal, sur tous les acteurs de notre culture, pour peindre ce mélange foisonnant de notre patrimoine, offert par une mosaïque d’ethnies (amazighe, arabe, musulmane, juive, andalouse et africaine), et mettre en exergue ses richesses immatérielles afin de repositionner notre image de développement sur l’échiquier international. Nous n’oublions pas, bien entendu, que le progrès jaillit de ce brassage pluriculturel qui relie les savoirs et les fait fleurir. C’est pourquoi, nous accorderons une place particulière à la culture de par le monde. Tout y passera : littérature, peinture, musique, sculpture, théâtre, cinéma, danse…

Cet espace sera le creuset pour faire connaître et éclore tous les talents  et les cours qui alimentent le fleuve de la culture, à travers des productions réalisées, dans le silence et la douleur « de l’accouchement », et parfois même, dans l’ombre de la marginalisation. Nous en ferons le champ qui présente le portrait, la critique constructive, l’orientation de toutes les plumes. Il sera aussi l’espace des spécialistes et experts, des créateurs, des artistes, des écrivains, des hommes de lettres, des intellectuels, pour s’exprimer sur la marche et le retentissement de notre culture qui reflète notre Histoire et les avancées réalisées dans tous les domaines. Il sera le carrefour où vos idées se croiseront sans pour autant se heurter, le cosmos qui accueillera vos contributions, le continuum de vos débats qui enrichiront les lecteurs, l’univers de vos forums où l’échange, l’écoute de l’autre, l’apport positif seront notre devise.

Culturellement vôtre.


Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…