Déconfinement à Khénifra, un nouveau vent d’espoir pour les habitants de Zayane

khénifra

La province de Khénifra, capitale historique des tribus “Zayane” a repris son cours normal après presque trois mois de confinement, et ce dans le respect des précautions relatives au port de masques de protection, de distanciation sociale et de respect des règles d’hygiène.

Les habitants de Khénifra entament une nouvelle étape de déconfinement après la classification de la ville en “Zone 1” avec une “situation épidémiologique maîtrisée presque totalement” au moment où la ville n’a enregistré qu’un seul et unique cas depuis le déclenchement de l’épidémie et est restée indemne depuis presque deux mois grâce aux mesures préventives initiées par les autorités gouvernementales et locales et au bon sens civique des Khénifris.

Depuis jeudi, date de la levée des mesures de confinement, les citoyens circulent librement sur l’ensemble du territoire de la province, tout en respectant les mesures relatives à l’état d’urgence sanitaire. Les transports en commun ont également démarré leurs activités dans la limite de 50% de leur capacité.

Les commerces et les marchés ont rouvert, les cafés et restaurants servent au plus grand bonheur des clients et les Khénifris semblent, enfin, se réconcilier peu à peu avec leur ville.

Depuis les premières heures de jeudi, les habitants de la province de Khénifra déambulent dans les quartiers les plus en vogue de la ville, visitent leurs proches après de longues et rudes semaines de confinement et profitent peu à peu de cette heureuse nouvelle, avec un seul mot d’ordre, sauvegarder à la ville son statut de “Zone 1”.


Approchés par la MAP, de nombreux habitants de la ville ont exprimé leur satisfaction et bonheur de pouvoir enfin sortir librement et sans restrictions ni conditions, mettant en garde contre tout relâchement au moment où l’assouplissement des mesures de confinement n’est que le prélude à une nouvelle étape prometteuse de relance de l’économie locale à genoux en raison de la pandémie.

Pour Amal Jarfaoui, militante associative, les habitants de la ville de Khénifra ont fait montre d’un sens élevé de responsabilité durant la période de confinement de trois mois, en respectant les instructions et procédures recommandées par les autorités compétentes.

Elle a salué la décision d’assouplir les mesures de quarantaine dans le cadre de la Zone 1, ce qui permet aux Khénifris de sortir sans avoir besoin d’une licence exceptionnelle et se déplacer librement dans la zone provinciale.