Evènement de lancement du projet Kafaat Liljamia

Dans le cadre du lancement officiel du projet Kafaat Liljamia, le Directeur Maroc du British Council, Monsieur John Mitchell, le Chef de la Coopération de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement AECID Monsieur Javier Parrondo lancent officiellement lancer ce Mercredi 29 Novembre  à Tanger le Projet Kafaat Liljamia.

Sous le haut patronage de la Wilaya de Tanger, en partenariat avec le Ministère de l‘Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Conseil Régional de la région de Tanger Tétouan Al Hoceima, cet évènement de lancement aura lieu à l’hôtel César Tanger en présence également des principaux acteurs publics, privés et société civile de la formation professionnelle et de l’emploi au niveau régional.

Le Projet Kafaat Liljamia, lancé en Août 2017, a été initié par le British Council et l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID). Le projet est également soutenu par le Département de la Formation Professionnelle (DFP) marocain. D’une durée de 3 ans (2017/2020) et travaillant sur 2 régions pilotes (Tanger – Tétouan – Al Hoceima et Oriental), le projet est soutenu par les fonds de l’Union  Européenne à hauteur de 2,4 M€, dans le cadre de son Programme d’Appui à la Formation Professionnelle pour le développement du capital humain au Maroc, d’un montant global de 60 M€.

Le projet a pour principal objectif d’appuyer le développement d’un modèle de gouvernance du système de formation professionnelle régional axé sur le marché du travail. En effet, de nombreuses actions de formation, portées par des acteurs publics, privés ou associatifs visant l’insertion des jeunes et des demandeurs d’emploi voient le jour. La coordination entre ces actions et entre les initiatives des acteurs de terrain est primordiale pour éviter un saupoudrage des ressources financières et des énergies et obtenir des vrais effets à court et moyen terme. Ces actions doivent en outre autant que possible répondre à une stratégie commune avec des résultats et des objectifs partagés.


Le modèle de gouvernance régional envisagé doit donc permettre de mieux en prendre en compte une double aspiration : celle de la population jeune, désireuse de s’intégrer dans la vie active, et celle du secteur économique en recherche d’une main d’œuvre qualifiée et adaptée à ses besoins pour assurer un développement pérenne.

Le projet Kafaat Liljamiaa prévoit la réalisation des axes suivants :

  1. Axe gouvernance /Coordination

L’accompagnement à la mise en place d’un mécanisme de gouvernance régionale à travers la réalisation des activités suivantes :

  • un programme de conférences visant à la présentation d’expériences internationales ;
  • Des sessions de renforcement des capacités des membres des Groupes de Travail Regionaux ;
  • Des ateliers pour la collecte et l’échange d’information visant à la publication de données brutes et prospectives sur la demande et l’offre de Formation Professionnelle  à l’échelle régionale ;
  • Des ateliers visant à la appuyer l’élaboration d’un Plan Régional pour la formation professionnelle ;
  • Des voyages d’étude et d’échange à l’international (UK, Espagne),…
  1. Axe subventions

Le programme de subventions d’un montant de 900 000 Euros viendra soutenir des initiatives locales de formation professionnelle ou d’acquisition de compétences techniques visant à assurer l’inclusion de groupes éloignés de l’emploi. Ces subventions seront octroyées en partenariat avec les Groupes de Travail régionaux initiés dans l’axe 1 et appuieront 6 à 9 initiatives réparties dans les deux régions du projet.


Le projet débute par une analyse situationnelle, afin de mettre en lumière les forces et faiblesses des dispositifs actuels, les évolutions en cours, ainsi que pointer les résultats des expériences passées. Pour cela des rencontres avec la plupart des acteurs de la formation professionnelle seront organisées, afin de récolter des données actualisées et de préparer les phases suivantes de mise en œuvre.