ban600
credit agricol

Fès: Clôture du 21ème festival national de l’art du Madih et Sama

Fès: Clôture du 21ème festival national de l’art du Madih et Sama

La 21-ème édition du festival national de l’art du Madih et Sama de Fès a pris fin, samedi soir, avec une soirée rehaussée par les belles prestations de groupes du Madih et Sama, représentant certaines régions du Royaume.

Lors de cette soirée, se sont produits les groupes de Fès pour l'art du Sama et du Madih et la chorale de Casablanca qui ont emporté le public, le temps d'un concert fortement imprégné de spiritualité et de traditions, dans un voyage à travers cet art ancestral du Maroc.

Cette soirée a été marquée également par l'hommage posthume rendu à l'un des noms les plus connus de l'art du Madih et de Sama au Maroc, feu cheikh Haj Abdul Majeed Al-Suwairi. Plusieurs témoignages ont été présentés, à cette occasion, énumérant les qualités humaines et professionnelles du défunt ainsi que la richesse de son œuvre artistique.

Dans une déclaration à la MAP, le responsable du comité culturel et scientifique des festivals patrimoniaux de Fès, Rachid Bennani a indiqué que cet hommage se veut une reconnaissance à cette grande figure pour sa contribution à l'enrichissement de l'art du Madih et Sama, mettant l'accent sur les qualités de l'homme sur les plans humain et artistique.

M. Bennni a fait état d'un "excellent bilan" pour cette 21-ème édition du festival du Madih et de Sama au vu de la qualité des groupes participants et des activités programmées. Au cours de cette soirée, des prix ont été remis aux vainqueurs de la compétition du Sama réservée aux jeunes artistes.

→ Lire aussi : Marrakech: surprise durant le Festival du Film France, Jamel Debbouze rejoint Kev Adams

Samedi matin, une conférence sur "l'art de Sama et son rôle dans la sécurité spirituelle" a été par ailleurs organisée avec la participation de plusieurs chercheurs.

Cette édition a été marquée notamment par l'organisation d'un concours de récitation de '’Qsidat Al-burda’’, ouvert aux jeunes de moins de 25 ans.

Lors de cette compétition, le jury a exigé le respect du caractère et du rythme du texte selon les normes en vigueur au niveau de la ville de Fès. Ce concours a été programmé au même titre qu’une autre compétition sur la récitation des qasidas du Madih et Sama au profit des enfants.

'’Qsidat Al-burda’’ est considéré comme la base du l’Art du Madih et Sama. Ses caractères et rythmes diffèrent d’une région du Maroc à une autre, mais le caractère fassi demeure le plus dominant en tant qu’école à part entière.

Initiée du 5 au 13 octobre par la commune de Fès en partenariat avec le Conseil régional de Fès-Meknès et en collaboration avec la Fondation du patrimoine de la ville, cette édition se déroule sous le thème ‘’entendre et louer le Prophète et son rôle dans la réalisation de la sécurité spirituelle’’.

Cette édition, dédiée au cheikh Haj Abdul Majeed Al-Suwairi, a connu la participation de chioukhs, de troupes et d’associations du Madih et Sama de divers horizons du Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :