Fès-Meknès: La campagne agricole 2018-2019 se déroule dans des ‘’conditions normales’’

Fès-Meknès: La campagne agricole 2018-2019 se déroule dans des ‘’conditions normales’’

La campagne agricole 2018-2019 dans la région Fès-Meknès se déroule dans des ‘’conditions normales’’, à la faveur des précipitations importantes enregistrées au début de la saison, selon la direction régionale de l'agriculture de Fès-Meknès.

Les importantes précipitations qui se sont abattues sur la région ont porté le cumul pluviométrique moyen au 9 janvier à 275,81 mm, soit une hausse de plus de 69pc par rapport à la campagne précédente, a indiqué dans un entretien à la MAP, Mohamed Essiari, chef de service des filières de la production végétale à la direction régionale de l'agriculture de Fès-Meknès.

À l'exception de la culture de la pomme de terre qui a été ‘’relativement impactée’’ par le froid, le responsable régional a évoqué ‘’un bon état’’ végétatif des cultures céréalières et fourragères et des légumineuses, qui évoluent favorablement et devraient s'améliorer en cas de nouvelles précipitations dans les deux semaines à venir.

Après avoir fait état d'une superficie de sol travaillé de 1.054.550 ha dans la région, dont 35,250 ha irriguées, un chiffre qui a été atteint à la faveur des bonnes conditions pluviométriques du début de saison, M. Essaiari a indiqué que la production des olives demeure également ‘’très bonne’’ cette saison, certaines fermes irriguées ayant enregistré une récolte de 12 tonnes/Ha.

Selon lui, la superficie réservée à l'olivier dans la région s'élève à plus de 346.300 ha, soit plus de 40 pc de la superficie totale dédiée à cette filière au niveau national.

→ Lire aussi : Agriculture: La commercialisation des agrumes au Maroc et à l’international

Le même responsable souligne que les objectifs définis ont été atteints pour l'ensemble des filières notamment les céréales 731.500 ha (102 pc), les légumineuses (98.295 ha) et les cultures fourragères (86.250 ha).

Afin de garantir la réussite de la campagne agricole en cours, à l'image des précédentes campagnes, et pour promouvoir la dynamique positive engendrée par le Plan Maroc Vert à l’horizon 2020, le ministère a pris une série de mesures.

Il s’agit notamment de la planification d’une superficie de 594.000 hectares pour l’irrigation au niveau des grands périmètres, de la mise en œuvre du Programme national pour l’économie d’eau d’irrigation (PNEEI) à travers l’équipement des exploitations en système de goutte à goutte sur 50.000 hectares supplémentaires, pour atteindre 420 hectares, soit 76pc du programme et de l’achèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée sur une superficie de 60.000 hectares, soit 55pc du programme global.

Ces mesures portent également sur des opérations de planification et de suivi de l’allocation des quotas d’eau d’irrigation (3,22 milliards de m3) dans le but d’assurer le démarrage des plantations de céréales et des cultures sucrières et de garantir les besoins en eau pour l’arboriculture fruitière, à travers notamment la rationalisation des quotas dans les régions de Melouya, Tafilalet et Issen qui souffrent déjà de déficit en eau.

En ce qui concerne le marché des engrais, le ministère prévoit son approvisionnement avec plus de 500.000 tonnes. La cartographie des sols liée à la rationalisation de l’utilisation des engrais sera complétée, afin de couvrir les 1,6 million d’hectares restants.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :