FORUM DE CRANS MONTANA DAKHLA, LA CAPITALE DE LA COOPERATION SUD-SUD

Le Maroc entend  faire de Dakhla un  lieu de réflexion et d’échanges sur la coopération sud-sud. C’est le sens que les organisateurs, en se basant sur les nouvelles orientations de la politique extérieure de Sa Majesté, Le Roi Mohammed VI, ont bien voulu donner à cette édition qui se tient du 16 au 21 mars 2017.

Pour la troisième fois consécutive, cette ville de la province du Sahara marocain accueille un forude Crans Montana. Et Le Roi Mohammed VI n’a pas ainsi manqué de le rappeler dans son discours aux participants  et qui a été lu par  M.Khattat Yanja, Président de la région de Dakhla Oued   Eddahab « ….ce forum international qui tient ses assises pour la troisième fois consécutive à Dakhla, une ville que Nous entourons de notre sollicitude, et que nous espérons ériger en espace de rencontres et en axe de communication entre le Maroc et sa profondeur africaine. » Les thèmes de ces forums successifs, ont toujours  quelque chose par rapport au développement du continentCette fois-ci avec  le sujet : Vers la nouvelle Afrique du 21ième siècle, les organisateurs ont tenu à mettre l’accent sur la stabilité, la cohésion et lsolidarité pour un développement durable de l’Afrique. Le Roi Mohammed VI, à ce propos, a dit : «A cet égard, Nous tenons à saluer le choix judicieux des sujets importants qui seront traités au cours de cette session, notamment celui de la définition des contours et des caractéristiques  de la nouvelle Afrique du vingt-et-unième siècle, étant entendu que l’Afrique est prioritaire dans la politique extérieure du Royaume. » Plusieurs participants, africains, en général, sont venus d’un peu partout. 

En attendant les conférences et les débats qui vont se suivre pendant 4 joursles intervenants lors  de la session d’ouverture, quant  à eux, ont insisté sur le rôle qualifié de structurant du Maroc dans le partenariat stratégique entre les pays du sud.  Mais  aussi sur sa solidarité. Pour Jean  Paul Carteron, fondateur du Crans Montana, le  Maroc est un exemple dans un monde égoïste et incertain. Il est  dans la zone verte.  Un exemple de cette générosité, c’est l’hôpital que le souverain  chérifien a offert au Sud Soudan, pays dévasté depuis son existence par les guerres. « La santé, le terrorisme, l’éducation…, ces défis qui se redressent sur le chemin du développement de l’Afrique, nous comptons les relever avec le Maroc, redevenu membre important de l’Union africaine », a souligné une participante venue de l’Afrique. A Dakhla sont présentes des figures connues  comme Jesse JacksonRuplah Banda, ancien président de la Zambie, Diancounda, ancien président intérimaire et de l’Assemblée nationale du Mali, Bertin MAPAKA, sénateur belgePhilippe  Douste-Blazy..A leur côté,  il y a plusieurs personnalités du monde d’affaires, des représentants des Organisations non gouvernementales. Du coup, Dakhla est devenue la capitale de la coopération sud-sud. 

Radouan Bachiri