Franc succès pour la 61è Assemblée des Etats membres de l’OMPI sous la présidence du Maroc

OMPI

La 61ème série de réunions des Assemblées des Etats membres de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), tenue sous la présidence du Maroc, a pris fin jeudi à Genève sur un constat de franc succès, compte tenu des circonstances sanitaires exceptionnelles dans lesquelles elle s’est déroulée.

A la clôture de cette session (21-24 septembre), les délégations des pays membres, le Directeur Général sortant, le Directeur Général élu ainsi que le Secrétariat de l’organisation ont été unanimes à mettre en avant l’efficacité et l’harmonie du déroulement des travaux.

Ils ont, dans ce sens, salué la tenue de la session conformément au calendrier fixé en 2019 avant la propagation de la pandémie, le taux de participation élevé même si la session a été tenue sous format hybride (en présentiel et en virtuel) et malgré le décalage horaire, outre les mesures sanitaires exemplaires prises étant donné que la sécurité et la santé étaient parmi les priorités aussi bien de la Présidence marocaine de l’Assemblée Générale que du Secrétariat.

Cette session, de l’avis des délégations, a permis en termes d’organisation dans ces circonstances exceptionnelles d’acquérir une expérience précieuse, dans la mesure où c’est la première fois de l’histoire de l’Organisation que ses différentes Unions et Assemblées ont été présidées à distance et avec succès.

La session a enregistré l’adoption de tous les rapports soumis par les organes pertinents de l’OMPI, y compris la décision de la convocation d’une session extraordinaire des Assemblées de l’OMPI au cours du premier semestre de 2021 qui permettra de mettre en œuvre les décisions prises lors des Assemblées de 2019.


La tenue de cette session était par ailleurs une occasion pour le Directeur Général sortant, Francis Gurry, pour présenter son bilan, riche et fructueux, au titre de ses deux mandats (12 ans) à la tête de l’OMPI, et une bonne opportunité pour son successeur, Daren Tang, de s’exprimer devant les membres de cette Organisation dynamique et qui est invitée à relever des défis majeurs.

Les participants ont magnifié, à cet égard, la maestria avec laquelle la présidence marocaine a conduit les débats et les consultations et son rôle fort important dans la tenue de cette session.

Dans une allocution clôturant des travaux, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Ziber, s’est félicité du bilan positif de cette session qui a été l’occasion, a-t-il dit, de “réaffirmer notre capacité, en tant que pays, à atteindre les meilleurs résultats avec mobilisation, flexibilité et volonté de faire avancer les travaux de notre organisation, qui est un modèle de ce que devrait être tout forum multilatéral”.

Il a relevé, à ce propos, que la session s’est déroulée conformément au calendrier préétabli, et dans les meilleures conditions, aussi bien en termes de taux de participation que d’organisation, avec une attention particulière portée aux mesures de protection sanitaire, érigée en tête des priorités par la présidence et par le secrétariat.


“La convocation de cette Assemblée générale sous format hybride a été un test pour nous tous et pour la capacité de l’Organisation à faire avancer ses travaux. Sa convocation a également mis à l’épreuve les importantes capacités logistiques et techniques qui lui ont été assignées et la rigoureuse organisation du Secrétariat qui a caractérisé ses travaux”, a-t-il dit.

Il a tenu à réaffirmer sa détermination, en tant que Président de cette Assemblée, à poursuivre les réunions entreprises depuis l’élection du Maroc à ce poste, en intensifiant les consultations au cours des semaines à venir, en prévision des deux prochaines assemblées, ordinaire et extraordinaire, prévues en 2021, selon une feuille de route claire répondant aux aspirations et aux préoccupations des États membres.