France : des écoles fermées en Corse en raison d’un pic de chaleur

Corse

Des écoles sont fermées, vendredi, en Corse principalement à Ajaccio, en raison d’un pic de chaleur et de pollution.

La ville d’Ajaccio a décidé par arrêté municipal de fermer, ce vendredi, l’ensemble des écoles maternelles et primaires, publiques et privées, en raison “des alertes de Météo France pour vigilance chaleur et vent (…) et de la présence de particules dans l’atmosphère d’origine désertique“, rapportent des médias de l’hexagone.

Cette décision a été prise en raison des effets néfastes que pourrait engendrer cette situation sur la santé notamment pour les personnes vulnérables.

Météo France prévoit pour cette journée des rafales de vent entre 80 et 90 km/h sur la Corse et des températures pouvant dépasser les 35°C dans le sud-ouest de l’île.

→ Lire aussi : Inde: la chaleur extrême tue quatre passagers d’un train

La Corse connaît depuis le week-end dernier un épisode de pollution de l’air aux particules fines venant de poussières sahariennes, selon l’organisme de surveillance Qualitair Corse.

Par ailleurs, la France se prépare ce week-end à un pic de chaleur avec des températures qui pourraient dépasser les 30 degrés à partir de mercredi prochain.

Jeudi sur CNews, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé qu’elle allait organiser une réunion, la semaine prochaine, avec “toutes les parties prenantes” (hôpitaux, services de secours et mairies), pour préparer une éventuelle canicule.

La canicule de l’été 2018 (deuxième plus chaud de l’histoire de France) avait provoqué environ 1.500 morts de plus qu’un été normal, soit 10 fois moins que la canicule meurtrière de 2003, selon la ministre.