France : Le Conseil d’Etat valide l’arrêt de la Ligue 1

Ligue 1

Le Conseil d’Etat a validé mardi l’arrêt du championnat de France de football décidé par la Ligue de football professionnel (LFP) en raison de la pandémie due au coronavirus. Il a suspendu aussi les relégations d’Amiens et de Toulouse en Ligue 2.

La LFP a annoncé le 30 avril dernier l’arrêt du championnat 2019-2020 et a arrêté le classement final de la saison en fonction du nombre de points marqués par match joué. A l’issue de cette décision, le Paris Saint-Germain a été sacré champion, devant l’Olympique de Marseille et Rennes qui participeront tous trois à la prochaine Ligue des champions.

Suite à cette annonce, le Conseil d’Etat avait été saisi par l’Olympique Lyonnais, septième du championnat et donc non qualifié pour une Coupe d’Europe, et par Amiens et Toulouse, les deux clubs relégués en Ligue 2.

“Le juge des référés estime qu’il n’y a pas de doute sérieux sur la légalité de cette décision (de la LFP), qui pesait les avantages et les inconvénients d’un arrêt immédiat du championnat, alors qu’une très grande incertitude affectait l’hypothèse d’un possible redémarrage des compétitions en temps utile”, écrit le Conseil d’Etat, dans un communiqué relayé par les médias du pays.

Par ailleurs, le Conseil d’Etat a décidé de suspendre les relégations d’Amiens et de Toulouse en Ligue 2.


“Le juge des référés suspend la relégation en Ligue 2 d’Amiens et de Toulouse (…). Il ordonne à la Ligue de football professionnel (…) de réexaminer la question du format de la Ligue 1 pour la saison 2020-2021 (…) et d’en tirer les conséquences quant au principe des relégations avant le 30 juin”.

Dans le format actuel de la Ligue 1, vingt clubs seulement peuvent participer au championnat. Si Amiens et Toulouse sont maintenus dans l’élite, la saison prochaine pourrait se dérouler avec 22 clubs, selon les médias de l’hexagone.