France: le Conseil scientifique pour le masque obligatoire dans les collèges et les lycées

masque

Le Conseil scientifique Covid-19, chargé de conseiller le gouvernement français sur les mesures à prendre pour endiguer l’épidémie, a recommandé le port obligatoire du masque dans les lycées et les collèges à partir du 11 mai, date prévue pour le début du déconfinement en France.

Le Conseil scientifique estime que le port du masque “doit être obligatoire” pour les collégiens/lycéens pour lesquels la compréhension est “bonne” et l’éducation au port de masque est “possible”.

Le Conseil considère en outre dans un rapport, mis en ligne samedi soir et relayé par les médias de l’hexagone, que le port du masque serait “impossible” pour les élèves des écoles maternelles.

Dans les espaces où le port du masque n’est pas possible notamment la cantine, le Conseil scientifique préconise une réorganisation spéciale pour les élèves et le personnel des établissements scolaires afin de respecter la règle de distanciation sociale, insistant sur l’importance de faire bénéficier les élèves à la rentrée d’une information pratique sur les mesures barrières, de distanciation sociale et d’hygiène.

Le Conseil recommande dans son rapport une stratégie pour réduire “le brassage des élèves” et éviter “la fermeture de tout un établissement en cas de découverte d’un cas positif”, notant que les règles de distanciation sociale devraient être adoptées dans tout l’établissement avec notamment des tables écartées d’un mètre en classe.


Si l’espace n’est pas suffisant, les établissements scolaires “devront réfléchir avant ouverture au rythme auquel ils peuvent accueillir les enfants dans de bonnes conditions sanitaires (un jour sur deux, 1 semaine sur 2, le matin vs. l’après-midi…)”, relève-t-il.

Pour se rendre à l’école, le Conseil scientifique recommande d’augmenter l’offre afin de réduire la densité des élèves dans les transports scolaires, invitant les parents à prendre la température des enfants chaque jour avant le départ pour l’école.

Il se dit en outre “favorable” au maintien du principe de volontariat pour retourner à l’école, avec la possibilité d’une poursuite de l’enseignement à distance.

Le premier ministre Edouard Philippe présentera, mardi après-midi, la stratégie nationale de déconfinement à l’Assemblée nationale, autour de 6 thèmes : la santé (masques, tests, isolement…), l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements.


En France, le nouveau coronavirus a tué 22.614 personnes depuis le début de l’épidémie le 1er mars, selon le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires.