Francophonie: Projection à Oslo du court-métrage marocain “Houkak”

court-métrage

Le court-métrage marocain “Houkak”, une comédie grinçante sur les différences culturelles et l’intolérance grandissante à l’ère d’internet, a été projeté jeudi soir à Oslo dans le cadre du Festival de la francophonie (19-29 mars).

La projection de cette oeuvre de Younes Yousfi fait partie d’une soirée de courts métrages organisée au Centre culturel africain (CAK) avec la participation de sept pays de la francophonie en vue de célébrer, depuis la capitale norvégienne, la diversité culturelle et le vivre-ensemble.

Le court-métrage relate l’histoire de deux trentenaires écœurés par l’hostilité et l’incivisme dans l’espace public. Au fur et à mesure que le film avance, des personnages clés apparaissent et dévoilent, tour à tour, les maux d’une société constamment questionnée par les deux protagonistes incarnés par Younes Yousfi et Aissam Bouali, scénariste du film. Des interrogations qui se sont soldées par la simple et mythique réponse préfabriquée: “Houkak” (C’est comme ça !).

L’unique tentative d’introduire un peu de fraternité dans l’espace public, en proposant un concept de “câlins gratuits” imité d’une vidéo sur les réseaux sociaux, se heurte à l’hostilité des citoyens, au racisme et, enfin, à l’incompréhension de la police.

Bref, ce sont 21 acteurs au total qui racontent, non sans humour, une histoire de 16 minutes et à laquelle le public cosmopolite présent n’a pas décroché une seconde.


→ Lire aussi : Les Nouvelles pièces de Decouflé : quand la magie de la danse s’invite au Maroc

Les dizaines de spectateurs issus du pays scandinave et du monde francophone semblaient enchantés et agréablement surpris par la performance des acteurs de ce court-métrage, projeté en présence de l’ambassadeur du Maroc en Norvège, Lamia Radi, ponctuant pertinemment les moments d’apothéose par leurs applaudissements.

Outre le Maroc, six autres pays ont présenté le meilleur de leur production de courts-métrages au cours de cette soirée artistique. Il s’agit de “The Little Hero” (Roumanie), “Discipline” (suisse), “La bague au doigt” (Belgique), “Romantik”(Pologne), “Avant de tout perdre” (France) et “Best game ever” (Hongrie).

Organisé chaque année dans le monde entier, le Festival de la francophonie est un moment privilégié pour célébrer la paix, l’amitié et la diversité culturelle.


Ce festival, l’occasion de parler de la francophonie, de sa signification et de son action, propose au public un voyage depuis Oslo dans le monde francophone à la faveur d’une programmation diversifiée qui comprend des concerts, des dégustations gastronomiques, des expositions, de la danse, des films et des débats.