Gaz iranien: Les Etats-Unis accordent à l’Irak une nouvelle prolongation

Gaz

Les Etats-Unis ont accordé dimanche à l’Irak une nouvelle prolongation de 30 jours lui permettant d’importer du gaz iranien pour ses réseaux électriques délabrés, malgré les sanctions américaines, selon un responsable irakien.

Cette dérogation intervient alors que l’Irak est confronté à une série de crises, à savoir l’effondrement des prix du pétrole, la nouvelle pandémie de coronavirus et une impasse politique concernant la formation du gouvernement.

Le pays dépend des importations de gaz et d’électricité de son voisin iranien pour alimenter environ un tiers de son réseau électrique, paralysé par des années de conflit et un mauvais entretien.

Les Etats-Unis ont mis sur liste noire le secteur énergétique iranien fin 2018 et ont accordé à Bagdad une série de dérogations, généralement pour 45, 90 ou 120 jours.

En mars, Washington avait accordé à l’Irak une prolongation de 30 jours: “Elle est prolongée de 30 jours supplémentaires. Il n’y a pas de conditions spécifiques“, a déclaré à la presse le responsable irakien.


Les dirigeants irakiens s’attendaient à ce que la dérogation soit prolongée suffisamment longtemps pour permettre au nouveau premier ministre désigné, Mustafa Kadhimi, de former un gouvernement.