«Gilets jaunes» : l’essoufflement se poursuit

Gilets jaunes

Les «Gilets jaunes» ont été, en tout et pour tout, 9.500 à descendre dans la rue dans toute la France en ce 29ème samedi de mobilisation, très loin derrière les 283.000 enregistrés lors du lancement du mouvement, le 17 novembre dernier.

A Paris, l’un des principaux points de ralliement depuis le début de ce mouvement né sur les réseaux sociaux pour contester la politique fiscale et sociale du gouvernement, seules 1500 personnes ont répondu à l’appel (contre 2100 la semaine dernière), selon le ministère français de l’intérieur.

Les manifestations de ce samedi se sont déroulées en général sans violences à l’exception de Toulouse (sud-ouest) qui a enregistré certains heurts sans grande gravité entre forces de l’ordre et manifestants.

L’essoufflement du mouvement était particulièrement perceptible durant les dernières semaines. Le 11 mai notamment, elles étaient 18.600 personnes à descendre dans la rue dans toute la France à l’occasion du 26ème acte de mobilisation, un record de baisse alors après celui de la semaine précédente (18.900).

→ Lire aussi : “Gilets jaunes”: vandalisme à Reims


La baisse s’est poursuivie le 18 mai (15.500 manifestants) avant de se confirmer une semaine plus tard (12.500 manifestants).

En dépit de cette baisse constante de la mobilisation, les «Gilets jaunes» tiennent malgré tout à continuer à se faire entendre et ce, malgré les annonces faites par le président Emmanuel Macron, censées répondre aux revendications du mouvement pour davantage de pouvoir d’achat et une équité sociale et fiscale.

Ces mesures, ajoutées à celles déjà annoncées en décembre dernier par le chef de l’Etat français, vont coûter, selon l’exécutif, un total de 17 milliards d’euros financés par des mesures d’économies sur la dépense publique.

Elles portent principalement sur la baisse des impôts, la revalorisation du Smic, la défiscalisation des heures supplémentaires, la revalorisation des petites retraites et la mise en place d’une retraite minimum de 1.000 euros.