Gouvernement : Le PJD accepte la décision du Roi et convoque un Conseil national pour l’entériner

Ben Abdelouahab

La très attendue réaction du PJD après lecture du communiqué du Cabinet Royal , publié mercredi soir, et libérant Abdelilah Benkirane de ses fonctions de chef de gouvernement par le Roi n’aura surpris qu’à moitié. Le PJD accepte ainsi la décision royale et décide quasi-unanimement d’interagir positivement en convoquant notamment un Conseil national samedi pour approuver cette orientation.

Après la publication du communiqué du Cabinet royal qui a exempté l’ancien Chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, de la mission de former une coalition gouvernementale, les médias avaient les yeux rivés ce jeudi 16 mars sur le PJD. Tout le monde attendait avec impatience quelle serait la réaction du parti islamiste et surtout de son secrétaire général. Celui-ci vient de réagir officiellement. Dans une conférence de presse tenue jeudi suite à une longue réunion du secrétariat général du parti de la lampe, Abdelilah Benkirane, a déclaré : « Le débat s’est orienté dans le sens d’une interaction positive avec le communiqué du cabinet royal et la valorisation des choses positives qu’il a apporté ».

« Bien évidemment ce communiqué met fin à la présidence du gouvernement par votre frère, Abdelilah Benkirane. Bien sûr, cette affaire n’a pas passé sans incidence sur quelques-uns de nos frères et sœurs qui ont été affectés par la nouvelle, mais il avait une fierté par rapport au parcours du parti sous la direction de votre frère et aussi par rapport au processus des tractations », a-t-il dit.

Faisant allusion aux informations qui ont évoqué un «déchirement » des militants de son parti, notamment entre ceux qui sont pour la continuation dans le processus et ceux qui clamaient un départ dans l’opposition, Benkirane a assuré que « le climat général était serein ».

« Je tiens à vous dire que la rencontre du secrétariat général du PJD a été calme, claire et franche. L’ensemble des membres ont été sincères, hormis quelques difficiles moments qu’on a passés, il y a eu un climat d’apaisement et de soulagement », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « Je crois que ceci est en harmonie avec l’expression du communiqué du cabinet royal ». Bien que l’orientation générale ait été celle de l’acceptation de la décision du Souverain, Benkirane a souligné qu’il va falloir attendre la réunion du Conseil national programmée pour samedi prochain pour l’entériner.


« In fine, nous nous sommes arrivés à ce qui ressemble à une unanimité sur l’interaction positive avec le communiqué du Cabinet royal, mais aussi, dans un souci de préservation et de respect des institutions du parti et de son Conseil national, il a été décidé de réunir le Conseil, samedi prochain à 10 heures, pour débattre et pour aller dans l’orientation qu’on a eue aujourd’hui d’une manière qui respecte les instances du parti », a-t-il indiqué.

A noter qu’une autre personnalité du parti islamiste devrait, dans un futur très proche, selon les termes du communiqué du Cabinet royal, être désignée pour la formation du gouvernement.

[fbvideo link=”https://www.facebook.com/PJD.central/videos/1323172454416555/” width=”500″ height=”400″ onlyvideo=”1″]