Grèce: le plus grand camp de migrants dans l’ile de Lesbos ravagé par un incendie

incendie

Un énorme incendie a ravagé mercredi matin le plus grand camp de réfugiés de Grèce, qui abrite plus de 12.000 migrants sur l’île de Lesbos, ont indiqué les pompiers grecs.

Selon les pompiers, le camp a été presque entièrement détruit, précisant que pour l’instant “il n’y a pas de victimes, mais quelques blessés légers avec des problèmes respiratoires dus à la fumée”.

Le président du syndicat des pompiers de Lesbos, Yorgos Ntinos, a indiqué que le camp “a brûlé à 99% et le feu continue”.

Une opération de sauvetage d’envergure est en cours dans le camp de migrants de Moria, sur l’île de Lesbos.

D’après l’agence de presse grecque ANA, les feux auraient été déclenchés suite à la révolte de certains demandeurs d’asile qui devaient être placés en isolement, ayant été testés positifs au coronavirus ou proches d’une personne détectée positive.


La semaine dernière, les autorités ont détecté un premier cas de coronavirus à Moria et ont mis le camp en quarantaine pour quinze jours.

Après la réalisation de 2.000 tests de dépistage, 35 personnes ont été détectées positives au Covid-19 à Moria.

Une réunion gouvernementale avec le Premier ministre et le chef de l’état-major, doit se tenir mercredi “pour examiner la situation à Moria et les mesures qui vont être prises”.