ban600

HCP : La croissance économique tourne au ralenti en 2019

HCP : La croissance économique tourne au ralenti en 2019

Par Khadija Skalli

Les prévisions de croissance économique à l’horizon 2019 sont pour le moins réjouissantes. Le Haut-commissariat au plan s’attend à ce que la croissance décélère à nouveau pour s’établir à 2,5% au 1er trimestre 2019, contre 3,3% un an auparavant.

Le Haut-Commissariat au Plan dresse un tableau conjoncturel décourageant. Le département de Lahlimi prévoit un ralentissement de la croissance économique en 2019. La croissance économique nationale devrait ralentir à 2,5% au 1er trimestre 2019, contre 3,3% un an auparavant, note le HCP dans son point de conjoncture trimestriel, rendu public mercredi 2 janvier 2019.

La croissance économique pâtirait du repli de 0,7% de la valeur ajoutée agricole, sous l’hypothèse du retour de la production des céréales vers son niveau de moyen terme, après deux années de bonnes performances.

Cependant, la dynamique de croissance des filières végétales hors céréales se poursuivrait avec une expansion de la production des agrumes, de l’olivier et des cultures fruitières. Les effets des chocs conjoncturels ayant affecté la production animale à fin 2018 se dissiperaient progressivement à partir du premier trimestre 2019, indique le HCP dans sa note d’information sur la situation économique nationale.

→ Lire aussi : HCP: La couverture médicale et de retraite selon les données de l’enquête nationale sur l’emploi

Hors agriculture, l’activité économique évoluerait dans un contexte international marqué par la persistance des tensions commerciales, financières et politiques.

La croissance du commerce mondial ralentirait à 3,5%, affecté par les incidences du relèvement des barrières douanières par les Etats-Unis et la Chine.

Dans ce contexte, la demande mondiale adressée au Maroc enregistrerait une hausse de 3,8%, en variation annuelle, selon les prévisions du HCP. Cette amélioration profiterait, notamment aux industries manufacturières dont la croissance s’établirait à 3%, au premier trimestre 2019.

La croissance de la valeur ajoutée de la construction resterait modérée, se situant aux environs de 1%. Quant au secteur tertiaire, sa valeur ajoutée croîtrait de 3,2%, contribuant pour environ 1,6 point à la croissance globale du PIB.

Dans l’ensemble, la valeur ajoutée hors agriculture s’améliorerait de 2,9% au premier trimestre 2019, au lieu de 3,4% le même trimestre de l’année qui précède.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :