A LA UNEEnseignement et éducation

Inauguration de la FSJES-Agdal après réaménagement

La faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) Agdal à Rabat a été inaugurée, mardi, à l’issue de travaux de réaménagement, en présence d’une panoplie de personnalités des mondes politique et académique.

Dans le cadre de cette rénovation, de nouveaux espaces ont été aménagés à même d’encourager la vie estudiantine et de garantir l’accès des étudiants aux différents services de cette faculté, en tant qu’établissement d’enseignement supérieur et pôle de formation et de recherche scientifique.

La cérémonie d’’inauguration a été marquée par la présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, André Azoulay, du président de la chambre des représentants, Habib El Malki, du ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi et du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, ainsi que de présidents d’institutions constitutionnelles et autres personnalités influentes.

Intervenant à cette occasion, M. Azoulay s’est remémoré les moments historiques que cet établissement a vécus avec son inauguration en 1957 par Feu SM Mohammed V, “le fait que dans cette salle, SM le Roi Mohammed VI a étudié”, “tout ce que cette université a ouvert comme promesses, défis et richesses à notre pays” et avec les personnalités illustres qui y sont passées.

“C’est ici que le vrai départ a été donné à la construction de notre nation”, a souligné M. Azoulay, relevant “la chance donnée à nos enfants de participer à cette magnifique aventure de reconstruction de notre nation, en donnant la meilleure chance à notre principale richesse qui est nos hommes et nos femmes”.

M. Azoulay a estimé que l’université Mohammed V, qui existe depuis plus d’un demi-siècle, a été le catalyseur et l’espace ayant donné “corps, chair et réalité à ce que notre pays, dans sa ressource humaine, peut faire”, a affirmé M. Azoulay.

C’est un pari qui a été gagné contre tout, avec les période exaltantes qu’a connues cette université, mais également avec des périodes difficiles, s’est félicité M. Azoulay, relevant que la force de cet établissement réside dans “sa continuité à avancer et à être un acteur innovant et actif à toutes les périodes que notre pays a connues et à ses chantiers de refondation, de réforme et de remise à niveau”.

Pour sa part, M. El Malki a relevé que l’université marocaine moderne et contemporaine a beaucoup apporté au Royaume, notamment dans les domaines de la modernisation et de la construction, ajoutant que l’histoire de l’université marocaine est largement liée aux facultés des sciences juridiques, économiques et sociales.

Malgré toutes les difficultés et contraintes ayant caractérisé l’histoire du Maroc postindépendance, l’université marocaine n’a jamais cessé de constituer “la citadelle” de la pensée libre et indépendante, de la production de connaissances modernes et rationnelles et de la consécration de la culture citoyenne et patriote.

Le président de l’institution législative n’a pas manqué de rappeler la signature d’un accord de partenariat et de coopération entre la FSJES d’Agdal et la Chambre des représentants, visant à faciliter et encourager la coopération dans les domaines de la formation et la recherche, ainsi que dans l’échange des expertises et connaissances scientifiques, juridiques et diplomatiques.

De son côté, le doyen de la FSJES d’Agdal, Farid El Bacha a déclaré à la presse que cette inauguration après réaménagement représente une journée historique pour l’université, ajoutant que cette faculté constitue un patrimoine historique pour tout le pays.

La préservation de ce patrimoine est indispensable pour envisager un avenir à même de répondre aux développements technologiques pour toutes les composantes de la sphère universitaire, a-t-il ajouté.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page