ban600
credit agricol

Installation du nouveau gouverneur de la province d’Essaouira

Installation du nouveau gouverneur de la province d’Essaouira

Le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi, a présidé, jeudi, la cérémonie d’installation de Adil El Maliki, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé gouverneur de la province d'Essaouira.

Après lecture du Dahir de nomination, Amzazi a souligné, dans une allocution prononcée à cette occasion, que le Maroc a relevé, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, le défi du renouvellement du modèle de développement national pour réaliser la justice sociale et territoriale et assurer une vie digne aux Marocains, selon une vision qui confère aux questions des jeunes une place centrale dans le nouveau modèle de développement.

Il a affirmé que les Hautes orientations Royales ont tracé une feuille de route bien précise pour concrétiser cet objectif de développement, relevant qu’elle porte sur une série de mesures bien définies ayant trait aux domaines social et de l’investissement, ainsi qu’à l’amélioration de l’efficience de l’administration.

Concernant le volet social, le ministre a précisé que le temps est venu pour une révision et une restructuration globale des politiques et des programmes en matière d'appui et de protection sociale afin d'améliorer leur rendement et satisfaire de manière plus appropriée et plus efficiente les besoins des catégories ciblées, mettant l’accent sur la nécessité d’appuyer et de renforcer les programmes de soutien de la scolarisation et de lutte contre le décrochage scolaire, auxquels l’on doit insuffler un nouvel élan à partir de la prochaine rentrée scolaire.

→ Lire aussi : SM le Roi nomme de nouveaux walis et gouverneurs

Ces mesures, a indiqué Amzazi, visent à atténuer l’impact des conditions socio-économiques des familles sur la scolarisation et à réduire ses coûts, notant l’importance du rôle des collectivités territoriales en tant que partenaire essentiel dans l’appui de ces programmes sur le plan local et la résorption des écarts et des disparités territoriales.

Et le ministre de poursuivre que "si SM le Roi Mohammed VI a placé les mesures inhérentes au soutien de la scolarisation en tête des programmes d’appui social, il est de notre devoir d’accorder la même importance aux questions de l’enseignement et de les placer en tête des préoccupations en matière de gestion de la chose locale et des programmes de développement local", estimant que l’investissement dans l’enseignement représente un investissement dans l’avenir et dans le développement du capital humain, qui constitue le principal pilier des différents projets de développement aussi bien aux niveaux local, provincial et régional que national.

Amzazi a, en outre, fait remarquer que le grand défi demeure celui d’assurer un travail décent aux jeunes, ce qui exige de prendre toutes les mesures susceptibles de créer les opportunités d’emploi nécessaires pour les en faire bénéficier, ajoutant que cela s’inscrit dans le cadre des efforts visant à inciter les jeunes à créer de petites et moyennes entreprises ou des entreprises sociales et à soutenir les initiatives de l’auto-emploi.

Le ministre a, par ailleurs, appelé l’ensemble des intervenants et des partenaires, particulièrement les représentants de l’administration territoriale, les instances élues et les acteurs de la société civile à redoubler d’efforts pour le développement de la région et à porter l’aide et le soutien nécessaires au nouveau gouverneur, tout en saluant les efforts déployés et les résultats louables réalisés dans la province par l’ancien gouverneur Jamal Mokhtatar.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :