Intilaqa : Une jeune championne marocaine se lance dans l’entrepreneuriat sportif

Signature de partenariat entre Ghita Chafik et Ismail Amzil

L’initiative Intilaqa lancée par l’ONG Tibu Maroc en juin dernier vient de livrer sa première pépite. Ghita Chafik, 20 ans, championne de Ju-Jitsu se lance dans l’entrepreneuriat sportif et crée son académie de l’éducation par le Ju-Jitsu à Casablanca, après avoir suivi une formation spécifique axée sur des compétences techniques, managériales et entrepreneuriales.

Ghita Chafik a été choisie parmi 700 candidats pour intégrer l’Initiative Intilaqa, le premier programme d’insertion professionnelle des jeunes par le sport en Afrique lancée par l’ONG Tibu Maroc qui l’a accompagné pour démarrer son projet sportif et académique. Ce programme a pour but de former 180 jeunes âgés entre 18 et 25 ans, en situation de NEET (Not in Education, Employment or Training – Ni étudiant, ni employé, ni en formation) dans une première phase, pour leur permettre une insertion sociale et professionnelle dans les métiers de l’industrie du sport. Il est organisé en trois parties : la formation en alternance et l’acquisition de compétences techniques et comportementales, l’expérience professionnelle dans des structures et programmes d’éducation par le sport et l’accompagnement à l’accès à l’emploi à travers des stages et des ateliers visant l’employabilité des jeunes.

Selon la jeune entrepreneure, « entreprendre dans le sport est le meilleur scénario d’un sportif de haut-niveau. Je tiens à remercier mes professeurs du programme Intilaqa et toute la direction de Tibu Maroc pour leur incubation et leur accompagnement ».

Ghita compte inspirer une centaine d’enfants par les valeurs techniques, morales et physiques du sport, à travers la Fondation de Ju-Jitsu Education Academy qui doit accueillir des enfants âgés entre 5 et 16 ans à partir de Septembre 2020. « J’ai hâte de rencontrer les premières familles et enfants dans mon académie située à GreenWood School, à Bouskoura », déclare-t-elle avec enthousiasme.

Ghita Chafik ouvre ainsi la voie à d’autres lauréats de ce programme d’insertion par le sport, une innovation sociale qui a réussi à fédérer le secteur public, le secteur privé, les institutions étatiques et des bailleurs de fonds autour d’un même projet en faveur des jeunes.