Invasion de criquets pèlerins dans plusieurs régions en Inde

criquets pèlerins

Une vague d’invasions acridiennes s’abat sur plusieurs Etats indiens du centre et du nord du pays, menaçant des dizaines de milliers de hectares de cultures, selon des responsables locaux.

Il s’agit de la pire invasion des criquets pèlerins depuis des décennies avec de vastes zones infectées dans une grande partie des États occidentaux du Gujarat, du Rajasthan et du Maharashtra, de l’État central du Madhya Pradesh et du Punjab, et de l’Haryana et de l’Uttar Pradesh dans le nord.

Malgré les infestations à grande échelle, le gouvernement et les experts agricoles ne prévoient pas de dégâts majeurs aux cultures pour l’instant car c’est la saison de soudure, l’écart entre la récolte précédente et la prochaine saison de plantation.

Mais les experts avertissent que le gouvernement central et les gouvernements locaux devraient arrêter l’invasion des criquets pèlerins dans les prochaines semaines pour s’assurer que les essaims ne finissent pas par dévaster les cultures d’été notamment le riz, du maïs et le coton.

Les criquets pèlerins qui sont entrés dans le Rajasthan (ouest) en provenance du Pakistan se déplacent partout dans l’État en raison des vents favorables et de la hausse des températures, ont déclaré des responsables locaux.


Les autorités indiennes recourent à des drones, à des tracteurs et à des véhicules spécialisés pour suivre les essaimes d’insectes et de les asperger de pesticides.

Les attaques de criquets au Rajasthan sont devenues intenses et il est donc nécessaire de renforcer les systèmes d’alerte, a déclaré le ministre en chef de l’Etat Ashok Gehlot, notant qu’une superficie d’environ 50.000 hectares a été affectée par ces insectes.

L’Inde n’avait pas connu de peste acridienne de cette ampleur depuis 1993. Originaire d’Afrique de l’Est, cette invasion a été également favorisée par des pluies inhabituelles sur la période mars-mai.