Irak: les manifestants pro-Iran évacuent les abords de l’ambassade américaine

manifestants
manifestants

L’armée irakienne a annoncé mercredi que les manifestants irakiens pro-Iran ont évacué mercredi les abords de l’ambassade des États-Unis à Bagdad, ajoutant avoir sécurisé l’entourage de la représentation diplomatique.

Plus tôt dans la journée, des médias avaient indiqué que les manifestants se sont retirés des abords de la chancellerie sur ordre des puissants paramilitaires du Hachd al-Chaabi.

L’évacuation des abords de la représentation américaine après deux jours de tensions met fin à un épisode de violence qui a culminé avec une attaque inédite contre la chancellerie. Estimant que le “message” des manifestants avait été “entendu”, le Hachd al-Chaabi, une coalition de factions armées, a appelé ses combattants et partisans à relocaliser leur sit-in hors de l’ultrasécurisée Zone verte à Bagdad, où siège l’ambassade américaine.

→ Lire aussi : Irak: L’ambassade US à Bagdad attaquée par des manifestants après des raids

Le sit-in avait été établi en protestation contre les raids américains contre des bases d’une faction du Hachd qui ont fait 25 morts dimanche en Irak.

Suite à cet incident, l’ambassade américaine a annoncé la suspension de ces services consulaires jusqu’à nouvel ordre, a appelé les ressortissants américain à ne pas s’approcher de son édifice. Cet épisode intervient alors que les responsables irakiens pro-iraniens travaillent pour rassembler au Parlement des signatures visant à dénoncer l’accord irako-américain autorisant la présence de 5.200 soldats américains sur le sol irakien.

Washington a déployé 750 soldats supplémentaires au Moyen-Orient, “très probablement” pour être envoyés ensuite en Irak, selon un responsable américain.