A LA UNESociété

ISMALA : Des travaux d’extension pour 79,8 MDH

Les travaux d’extension de l’Institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique et de la ‎logistique aéroportuaire (ISMALA) ont été lancés, jeudi, à Nouaceur, pour un coût estimé à ‎‎79,8 MDH.

Le projet est financé à hauteur de 59,5 MDH par le Fonds « Charaka », un cadre de ‎coopération entre le Maroc et les Etats-Unis, représentés par le Millennium challenge ‎corporation (MCC), tandis que le reste de l’enveloppe (20,2 MDH) est supporté par l’Office ‎de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Les travaux d’extension/reconversion offriront une capacité d’accueil additionnelle annuelle ‎de 1.200 places pédagogiques dans 9 filières, en l’occurrence la logistique aéroportuaire, le ‎traitement de surface, le traitement thermique, l’usinage sur les machines à commande ‎numérique, la mécanique d’entretien d’aéronef, l’aérostructure et le soudage aéronautique.

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route relative au ‎développement de la formation professionnelle présentée devant Sa Majesté le Roi ‎Mohammed VI en avril 2019, est porté par l’OFPPT, en partenariat avec le Groupement des ‎industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), le département de l’Industrie et ‎l’Office national des aéroports (ONDA).

Le partenariat en question s’est concrétisé par la création d’un Conseil d’établissement, comme ‎organe de gouvernance de cet établissement, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Pour rappel, le Fonds « Charaka » a été mis en place en vertu du programme de coopération ‎‎« Compact II », doté d’un budget de 450 millions de dollars financé par le gouvernement des ‎Etats-Unis via le Millennium challenge corporation.

Il se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à ‎l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance ‎concertés avec les professionnels.

Totalisant un investissement d’environ 1,02 MMDH, les 15 projets bénéficiaires du soutien du ‎Fonds « Charaka » portent sur la création de 9 établissements de formation professionnelle et ‎l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de 6 établissements existants, couvrant les ‎secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, ‎du transport, de la logistique et de la santé.

Lesdits établissements, qui assureront la formation de près de 12.670 stagiaires annuellement, ‎sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, ‎Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental.‎

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page