Italie: record de guérisons du coronavirus, pression allégée sur les hôpitaux

Italie

L’Italie, pays le plus endeuillé par l’épidémie de Covid-19, a enregistré vendredi de nouveaux chiffres encourageants, notamment la guérison de 2.563 malades en une journée, un record depuis le début de la pandémie dans ce pays où elle a officiellement tué près de 23.000 personnes.

C’est “le chiffre le plus élevé de guérisons depuis le début de la crise”, s’est félicité Angelo Borrelli, chef de la protection civile, en annonçant toutefois le décès de 575 personnes en 24 heures.

Il y a vendredi près de 107.000 malades recensés dans la péninsule, soit 355 de plus que la veille. Dans plusieurs régions, comme celles de Turin, Naples ou de Rome, ce chiffre est même en baisse.

Autre record en Italie, celui du nombre de tests réalisés par les services sanitaires, plus de 65.000 en une journée. Or sur ce chiffre, un peu plus de 5% se sont avérés positifs, là encore un chiffre qui est un “autre indicateur de l’efficacité des mesures prises en termes de confinement pour contenir la contagion”, selon Franco Locatelli, le patron du Conseil supérieur de la Santé.

“Le 3 avril, nous avions 4.068 patients en soins intensifs, aujourd’hui un peu plus de 2.800”, a relevé Franco Locatelli lors d’une conférence de presse.


Angelo Borrelli s’est félicité que “la pression sur les installations hospitalières a été clairement allégée”.

“Tout cela nous fait prendre conscience du grand travail accompli dans les hôpitaux et de la collaboration des citoyens”, a-t-il ajouté, précisant que ses points de presse, quotidiens depuis le début de la crise, ne seraient plus organisés que les lundis et jeudis. Les bilans continueront à être diffusés quotidiennement sur le site de la Protection civile.

Plus de 10% des personnes infectées en Italie sont membres du personnel médical. Les deux tiers d’entre elles sont des femmes, selon un bilan rendu public vendredi par l’Institut supérieur de la Santé (ISS). Près de quatre sur dix sont des infirmiers et des obstétriciens, deux sur dix des médecins hospitaliers.

Selon un bilan communiqué jeudi par la fédération nationale des ordres de médecins, la pandémie a tué 125 médecins en Italie.


Avec AFP