JO Tokyo : Coup d’envoi à Rabat des éliminatoires africaines de Taekwondo

Le coup d’envoi des éliminatoires africaines de taekwondo pour les Jeux Olympiques de Tokyo, a été donné samedi à Rabat. Les éliminatoires, qui se disputeront au complexe sportif Prince Moulay Abdellah jusqu’au 24 février, connaitront la participation de 150 taekwondoïstes et 66 para-taekwondoïstes représentant 33 pays africains.

Lors de cette compétition, le Maroc sera représenté par quatre taekwondoïstes (messieurs et dames) et quatre para-taekwondoïstes qui concourront pour valider leurs billets de qualification aux JO de Tokyo prévu pour l’été prochain. Dans les éliminatoires de taekwondo, le Maroc sera représenté par Omar Lakhal (58 kg), Achraf Mahboobi (- 80 kg), Nada Laaraj (-57 kg), Oumaima El Bouchti (-49 kg), tandis que dans le para-taekwondo, Rachid Ismaîli (K43 +75 kg), Mohamed Atif (K44 -75 kg), Soukaina Sabbar (K44 -58 kg) et Rajae Akermach (K44 -75 kg). Pour Hassan Ismaîli, membre du comité technique et du comité d’organisation, les chances de l’équipe marocaine de décrocher des tickets pour les JO sont grandes, notant que les Marocains devront faire leurs preuves sur le tapis face aux meilleurs taekwondoïstes africains. La plupart de ces taekwondoïstes effectuent des stages de concentration en dehors du continent, en particulier aux États-Unis, en Allemagne et en France, a relevé M. Ismaïli dans une déclaration à la MAP, notant que la compétition sera très intense notamment lors des demi-finales qui permettront une qualification directe aux JO.

Interrogé sur le para-taekwondo, M. Ismaïli a indiqué que les 66 participants se disputeront trois places aux JO, la quatrième ayant été décrochée par Rachid Ismaïli, deuxième au classement mondial. L’enjeu pour la fédération et la direction technique nationale est la qualification des quatre taekwondoïstes marocains pour les JO de Tokyo, le sport national ayant été toujours présent aux JO depuis son adoption officielle aux Jeux d’Athènes en 2000.